De l’esclavage

La Ligue des droits de l’homme s’associe à tous ceux qui, à travers le monde et en France en particulier, dénoncent les pratiques esclavagistes anciennes et leurs récurrences contemporaines.

S’agissant du continent africain qui a subi au cours des siècles, plus que tout autre, les effets dévastateurs de l’esclavagisme, la LDH dénonce la responsabilité des traitants, européens et arabes, dans les exactions commises à l’encontre des peuples subsahariens, ainsi que les déportations forcées de population entières vers le continent américain et le Moyen-Orient.
Nul ne peut demander aux populations victimes, ni à leur descendance, de pardonner à leurs bourreaux, sans qu’un témoignage d’aveu et de condamnation soit rendu public.

La Ligue des droits de l’homme demande :

* qu’une déclaration solennelle reconnaisse à l’esclavagisme et à la traite le caractère de crime imprescriptible contre l’humanité.
* que les Nations unies procèdent régulièrement aux investigations nécessaires pour empêcher toute survivance et toute résurgence de l’esclavagisme et de la traite, et se dotent des moyens indispensables à cette fin.

Share This