Après la manifestation à Metz du samedi 3 janvier 2009

La section de Metz de la LDH condamne des comportements antisémites qui ont suivi la manifestation s’opposant à l’agression démesurée et aveugle de l’Etat d’Israël contre les habitants de la bande de Gaza.La LDH, comme de nombreuses autres organisations humanitaires et de défense des droits de l’Homme, a appelé à participer aux manifestations s’opposant à l’agression démesurée et aveugle de l’Etat d’Israël contre les habitants de la bande de Gaza.

Ce fut le cas à Metz où de nombreux militants ont répondu à l’appel de la LDH de Moselle. A l’issue de la manifestation un groupe étranger à ses organisateurs, mais apparaissant encadré et organisé, s’est rendu en cortège devant la synagogue de Metz en clamant des slogans religieux, et certains de ses participants tenaient des propos judéophobes.

La LDH de Moselle ne peut accepter un tel comportement et condamne cette action qui n’a rien à voir avec la manifestation appelée par ses organisateurs.

La LDH au nom de la laïcité n’accepte pas que l’on s’en prenne aux convictions religieuses et aux lieux de culte. Elle rejette toutes les dérives et provocations visant à soutenir les thèses de la « guerre des civilisations » dans lesquelles les fondamentalistes de toutes espèces veulent entraîner le monde.

Solidaire du peuple Palestiniens la LDH n’en reste pas néanmoins vigilante face aux dérives sectaires qui surgissent à l’occasion de tous les conflits. Elle rappelle les principes fondamentaux des droits de l’Homme et du citoyen qui sont la base de son action et qui doivent guider les consciences en faveur des plus opprimés.

Pour le conflit du Moyen-Orient, elle condamne tous les recours à la violence, et appelle à une paix basée sur le respect de la totalité du droit international pour les deux peuples concernés.

Metz, le 3 janvier 2009

Share This