Collectif unitaire 17 octobre 1961

Le mercredi 18 septembre, la Chambre d’appel de Paris doit se prononcer sur la demande de mise en liberté présentée par Maurice Papon, détenu après sa condamnation le 2 avril 1998 à dix ans de réclusion criminelle pour complicité de crime contre l’humanité.

À cette occasion, le Collectif unitaire 17 octobre 1961 tient à rappeler que Maurice Papon était également préfet de police de Paris lors de la manifestation des Algériens de la région parisienne le 17 octobre 1961 ; et qu’il porte une lourde responsabilité dans les massacres perpétrés ce soir-là et dans les jours qui ont suivi par des membres des forces de l’ordre contre des manifestants arrêtés.

Il appelle par conséquent à un rassemblement

le mercredi 18 septembre

à 9 heures

sur le Pont Saint-Michel,

devant la plaque commémorative de cet événement posée par la Mairie de Paris

Il appelle aussi, au même endroit, le jeudi 17 octobre à 18 h 30 , au rassemblement qui aura lieu comme chaque année le jour anniversaire du massacre, pour demander la reconnaissance officielle de ce crime d’État.

Pour le Collectif unitaire 17 octobre 1961

La Ligue des droits de l’Homme

Contact : Service communication 01 56 55 51 07

Organisations membres du Collectif :

Arac, Alternative libertaire, Association 17 octobre contre l’oubli, Association culturelle berbère, Au nom de la mémoire, Cedetim, Droit devant, Droit au logement, Droit solidarité, FIDH, Fédération de Paris du parti socialiste, FOL 93, France Libertés, FSU, Institut Medhi Ben Barka mémoire vivante, LCR, Ligue des droits de l’homme, LO, Maison de l’Algérie, Mémoire vérité justice sur les assassinats politiques en France, MRAP, Observatoire des libertés publiques, Parti communiste français, Pionniers de France, Ras le Front, SGEN-CFDT, Sud-éducation, Les Verts.

Paris, le 10 septembre

Share This