Certificats d’hébergement

Communiqué de la Fédération des Bouches du Rhône de la Ligue des droits de l’Homme

Le 22 janvier 2002 dans le journal La Provence sous la plume de Thierry Noir : « Afin d¹éviter ‘d’alimenter une filière d’immigration clandestine’, le maire des 1er et 7e arrondissements, Jean Roatta, a décidé de suspendre la délivrance ‘d’attestations d¹accueil’ qui permettent aux étrangers d’obtenir des visas » .

La Ligue des droits de l’Homme s’insurge contre une telle attitude irresponsable et démagogique, de la part d’un élu du peuple, vis-à-vis des familles d¹origines étrangères qui vont se trouver devant des difficultés pour faire venir leurs proches.

Bien qu’il s’en défende la position de M. Jean Roatta :

– C’est une concession aux idées d’extrême-droite xénophobes et racistes : il y a trop d’étrangers et cela « fera le lit de l’extrême-droite ».
– C’est une entrave au droit de circuler dont ont profité heureusement nombre de parents ou de grand parents marseillais d’origine étrangère.

Tout ceci parce qu’il y aurait des fraudes. Où irions-nous si de la même manière il empêchait de déposer des permis de construire ou de passer des permis de conduire au prétexte qu’il y a des trafics !

Les lois sur la situation des étrangers sont suffisamment restrictives en France par rapport aux engagements internationaux de la France notamment sur le droit d’asile, pour poursuivre les personnes contrevenantes.

Pour les personnes supposées faire du trafic le journaliste rapporte les propos du procureur adjoint de la République : « toutes les dénonciations reçues sont systématiquement transmises et donnent lieu à des enquêtes policières. Ce n’est que si les enquêtes policières n’aboutissent pas que la dénonciation est classée sans suite ».

La Ligue des droits de l’Homme demande aux hommes politiques de ne pas faire de la surenchère sur les thèmes de l’extrême-droite, mais au contraire de défendre les droits de l’Homme dans le pays qui les a vus naître. Nos principes républicains reposent sur la déclaration universelle des Droits de l’Homme.

Marseille, le 23 janvier 2002

Fédération des Bouches du Rhône de la Ligue des droits de l’Homme
2, boulevard Romieu
13015 MARSEILLE
Tél./Fax: 04.91. 08.10.10
dieudonne.philippe@wanadoo.fr

Share This