Bilan sur la situation en Algérie à l’occasion de la journée de solidarité du 4 avril

Depuis plusieurs semaines, des millions de personnes manifestent et font grève contre le projet gouvernemental de réforme des retraites.
Face à ce mouvement, la réponse du gouvernement est une fin de non-recevoir et un simulacre de négociation.
Il s’agit là d’un comportement grave au regard de la démocratie et du respect des citoyens.
Car une telle surdité précipite des dizaines de milliers de nos concitoyens dans l’abstention, la défiance envers la démocratie, voire l’extrémisme.
La question des retraites soulève des problèmes de fond pour notre société, notamment celui d’une répartition plus équitable de la richesse produite.
Il est donc essentiel que sur ce sujet, comme demain sur celui de la Sécurité Sociale, une vaste réflexion soit engagée à tous les niveaux de la société, avec tous les partenaires concernés.

Share This