Autriche : l’Europe doit condamner d’une seule voix l’avènement de l’extrême droite

Monsieur le Président,

La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et ses affiliées européennes, notamment la Ligue autrichienne des droits de l’Homme (OLFM), la Ligue belge des droits de l’Homme (LDH) et la Ligue française des droits de l’Homme (LDH), souhaitent vous faire part de leur plus vive préoccupation au regard de l’évolution politique actuelle en Autriche et de la possible alliance du gouvernement autrichien avec le parti FPÖ, dirigé par M. Jörg Haider.

Celui-ci et son parti sont en effet porteurs d’une idéologie populiste d’extrême droite. Or, depuis les années 50, la construction européenne avait précisément pour but d’établir un espace de liberté, fondé sur des valeurs visant à contrer la résurgence de tels idéaux. Ainsi, selon le Traité d’Amsterdam,  » l’Union est fondée sur les principes de la liberté, de la démocratie, du respect des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, ainsi que de l’Etat de droit, principes qui sont communs  » (titre I, art.6, §1).

Nous vous saisissons donc avec la plus grande détermination de cette situation – sans précédent depuis la création de la Communauté européenne, considérant qu’il incombe aux chefs d’Etat européens, au travers du Conseil européen dont vous assurez la Présidence, de prendre position sur cette question et de transmettre à vos interlocuteurs autrichiens un message d’avertissement ferme et immédiat.

A l’heure où l’Union européenne oeuvre à l’élaboration d’une Charte des droits fondamentaux, le silence de la Présidence du Conseil porterait atteinte, sans nul doute, à cette initiative.

Espérant que vous tiendrez compte de la présente demande, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma plus haute considération.

Pour la FIDH, la Ligue autrichienne, la Ligue belge, la Ligue française et les autres affiliées européennes,

Patrick BAUDOUIN
Président de la FIDH

Share This