9 novembre 2007 – Chine 40 prisonniers à libérer avant les JO de Pékin

Communiqué du Collectif Chine JO 2008

Il reste 40 semaines à la Chine pour tenir ses promesses, avant l’ouverture des Jeux Olympiques et mettre enfin en place des réformes respectueuses du droit international et garantissant les droits de l’Homme.

A partir du 9 novembre, le Collectif Chine JO 2008 rendra publique chaque semaine la situation d’une personne dont les droits fondamentaux ont été bafoués.

Eux n’assisteront pas aux JO…

Et pour cause ! Ils sont en prison, en camp de travail, en résidence surveillée ou en détention arbitraire parfois maintenus au secret depuis des années. Leur tort ? Ils n’avaient pas les mêmes idées que les autorités…
Ces cas individuels illustrent les huit revendications majeures du peuple chinois, relayées par le Collectif. http://pekin2008.rsfblog.org

Le Collectif Chine JO 2008 se propose de faire l’état des lieux de ces 40 cas individuels afin d’évaluer les progrès du gouvernement chinois en matière de droits de l’Homme.

D’ici août 2008, date d’ouverture des Jeux olympiques de Pékin, ces cas constitueront un formidable baromètre d’évolution de la volonté politique de la Chine d’améliorer la situation des droits de l’Homme.

Ces informations permettront à l’opinion et plus particulièrement aux sportifs, journalistes et amoureux du sport d’obtenir un témoignage direct du non respect des droits de l’Homme, à la veille de cet événement sportif largement médiatisé.

Parmi des milliers de victimes de violations des droits de l’Homme en Chine, nous avons choisi 40 cas particulièrement représentatifs. Chaque semaine, jusqu’à l’ouverture des Jeux Olympiques, la demande de libération de chacun de ces prisonniers sera portée à la connaissance des autorités chinoises.

Le collectif vous propose de relayer le plus largement possible cette campagne sur vos sites, blogs, journaux et bulletins. Le site Internet www.nouvelobs.com présentera sur son site les cas proposés par le Collectif.

Cette semaine, le collectif Chine JO 2008 demande la libération inconditionnelle et immédiate de Su Zhimin, détenu au secret sans jugement ni condamnation depuis dix ans pour avoir exercé sa liberté de religion.

Paris, le 9 novembre 2007

*Membres du Collectif Chine JO 2008 :
Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT-France), Agir pour les droits de l’Homme (ADH), Amnesty International (AI–France), Comité de soutien au peuple tibétain (CSPT), Ensemble contre la peine de mort (ECPM), Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH), Ligue des droits de l’Homme (LDH), Reporters sans frontières (RSF), Solidarité Chine.

Share This