9 juillet 2007 – Rroms Trouver d’urgence des solutions pour éradiquer les bidonvilles d’Ile-de-France !

Communiqué du Collectif national droits de l’Homme Romeurope et de la Fondation Abbé Pierre

Dans la nuit du 28 au 29 juin à Aubervilliers (93), un nouvel incendie accidentel vient de détruire, heureusement sans faire de victimes, les abris de fortunes de familles vivant dans la plus grande précarité dans un bidonville situé quai Jean-Marie Tjibaou. Une grande partie d’entre elles sont d’origine rrom de Roumanie.

Malgré les incendies survenus ces derniers mois dans les bidonvilles à Aubervilliers, Palaiseau, Réau, Saint-Denis… malgré les deux victimes lors de l’incendie du mois de mai rue Campra à Saint-Denis, malgré les alertes multiples et récurrentes des associations et comités de soutien travaillant dans les bidonvilles du 93 et du collectif Romeurope, les pouvoirs publics n’ont répondu que par des répressions ponctuelles ou par une indifférence dangereuse.

Leur responsabilité est engagée dans ces dramatiques situations qui auraient pu être évitées si l’Etat, avec les collectivités territoriales concernées, s’était mobilisé pour trouver des solutions durables pour éradiquer les bidonvilles nés de l’absence de volonté de traiter au fond la question de l’accueil de ces populations, désormais ressortissants européens.

Ce drame ordinaire ne semble d’avoir eu d’autres échos que ses conséquences regrettables sur le trafic du RER…

Le Collectif Romeurope a saisi les Préfet de Région et de Seine-Saint-Denis pour redemander en urgence :

– la mise en sécurité sans délais de ces familles et des enfants dans des formes appropriées à chaque situation locale,

– un diagnostic socio-sanitaire de l’ensemble des terrains et lieux de vie d’Ile de France

– la tenue d’une table ronde régionale pour examiner les pistes de solutions possibles et des réponses en termes d’habitat digne et d’accompagnement individualisé des projets de ces personnes.

Le rapport 2006 du Collectif Romeurope à paraître sous quinzaine mettra en lumière des expériences originales menées par des collectivités locales volontaires qui refusent une irresponsabilité dangereuse.

Pour le Collectif Romeurope

Docteur Michèle Mézard

Pour la Fondation Abbé Pierre

Patrick Doutreligne

Paris, le 6 juillet 2006.

Share This