5 octobre 2005 – Marche de l’Existrans 2005 La lutte contre les discriminations ne doit pas oublier l’identité de genre

La LDH apporte comme chaque année son soutien à la manifestation de l’ EXISTRANS 2005, la 9ème marche des transsexuels/les qui se tiendra à Paris le samedi 1er octobre.

Au moment de la mise en place, au moins sur le papier, de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité, on ne peut que déplorer l’absence de prise en compte effective par les pouvoirs publics de la question spécifique de l’identité sexuelle et de genre.

La Ligue dénonce le rejet constant dont sont victimes les transsexuels/les et transgenres, relégués en marge de notre société avec des conséquences souvent dramatiques.

Ce combat pour l’égalité n’a de sens que si l’accès à la médecine existe sans entrave ni préjugé. C’est pourquoi il est urgent de mieux former le milieu médical à ces situations.

L’accompagnement médical doit aussi progresser afin d’offrir un suivi de qualité, indispensable en raison des traumatismes physiques et psychiques quotidiens des transsexuel/les.

Les problèmes administratifs du quotidien, particulièrement d’état-civil, doivent trouver enfin des réponses satisfaisantes pour éviter des discriminations et une mise à l’index humiliante.

La LDH demande au gouvernement et aux pouvoirs publics d’engager rapidement les mesures nécessaires pour corriger les insuffisances actuelles et aider à la prise de conscience de cette réalité aujourd’hui encore trop ignorée.

Paris, le 5 octobre

Share This