24 mars 2006 – Harkis La LDH demande un désaveu clair et public des propos de Georges Frêche

Communiqué LDH

La Ligue des droits de l’Homme rappelle sa ferme condamnation des propos tenus le 11 février par Georges Frêche, président de la région Languedoc-Roussillon, à l’égard de harkis qu’il a notamment traités de « sous-hommes ».

Elle partage l’indignation et s’associe aux protestations que ces paroles continuent à susciter et renouvelle sa demande d’un désaveu clair et public de ces propos inadmissibles.

Paris, le 24 mars


Suivez-nous sur :
Share This
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.