22 mars 2006 – Sans-papiers Communiqué du Collectif « Uni(e)s contre une immigration jetable »

Le Collectif « Uni(e)s contre une immigration jetable » réaffirme son entière solidarité aux sans papiers. Plusieurs centaines d’entre eux avec les étudiants en grève contre le CPE occupent l’ex-service social d’aide aux émigrants à Paris depuis la manifestation du samedi 18 mars contre le contrat premier embauche.

Cette occupation met bien en lumière la solidarité de tous ceux qui refusent la précarisation généralisée de la société :

– jeunes en lutte contre les contrats de travail précaire,

– salariés en butte à la dégradation du code du travail et du contrat de travail

– français et immigrés refusant la gestion utilitariste des étrangers.

Nous soutenons les revendications des collectifs de sans papiers :

– abrogation sans délais de la circulaire scélérate du 21 février, qui enjoint aux préfets et procureurs d’accroître le nombre d’expulsions au mépris de tous les droits légitimes des personnes,

– abandon du projet de loi réformant le CESEDA et nous ajouterons engagement d’un vrai débat démocratique sur la place des étrangers dans notre société,

– régularisation de tous les sans papiers présents en France,

Nous appuyons la demande d’audience des collectifs de sans papiers au président de la République remise dimanche 19 janvier à l’Elysée.

Paris, le 22 mars 2006.

Collectif Uni(e)s contre l’immigration jetable www.immigrationjetable.org

Share This