22 mai 2007 – Hommage La LDH salue la mémoire de Driss Benzekri

Communiqué LDH

La LDH apprend avec émotion le décès de M. Driss Benzekri, président du Conseil consultatif des droits de l’Homme au Maroc.

La LDH salue la mémoire d’un militant infatigable des droits de l’Homme qui avait subi 17 ans de prison en raison de ses opinions.

Libéré en 1991, il s’investit dans le monde associatif marocain et n’aura de cesse de faire la vérité, encore incomplète aujourd’hui, sur les années de plomb qui frappèrent le Maroc. Président de l’Instance Equité Réconciliation, il obtint que les anciennes victimes puissent s’exprimer publiquement, ce qui demeure un exemple pour tous les pays arabo-musulmans.

Loin de limiter son action à un passé si douloureux pour des dizaines de milliers de personnes, Driss Benzekri a aussi lancé, en tant que président du CCDH, les pistes de réformes profondes en faveur d’un Etat de droit.

Ses amis français n’oublieront pas la sérénité et la persévérance dont il a toujours fait preuve.

Le plus bel hommage que le Maroc puisse lui rendre est de poursuivre dans la voie qu’il avait tracée.

A ses proches, à sa famille, aux militants des droits de l’Homme du Maroc, la LDH présente ses condoléances et les assure de toute sa solidarité.

Paris, le 22 mai 2007

Share This