21 avril 2005 – Manifestations lycéennes
Les lycéens ne sont pas des délinquants

La LDH exprime sa vive inquiétude face aux arrestations massives qui ont eu lieu le 20 avril 2005.

 

178 lycéens, majeurs et mineurs, ont été arrêtés à Paris dans le cadre des actions qu’ils ont menées. Ils ont été répartis dans plusieurs commissariats parisiens et nombre de parents n’ont pas été prévenus de ces arrestations. Aujourd’hui, plusieurs d’entre eux vont passer en jugement tandis que d’autres ont été relâchés ou sont encore retenus dans les locaux de police.

 

L’attitude des pouvoirs publics est déraisonnable et disproportionnée. Procéder à de telles arrestations concernant nombre de mineurs ou de jeunes majeurs, les soumettre à des procédures judiciaires au risque d’hypothéquer leur avenir, laisser dans l’ignorance leurs parents, tout cela relève d’une démarche autoritaire et méprisante.

 

La LDH dénonce le comportement des pouvoirs publics et appelle à la mise en liberté immédiate de toutes les personnes interpellées.

Paris, le 21 avril 2005

Share This