2001 – RAPPORT ANNUEL – ‘Exploiter n’est pas jouer !’ – Octobre

Salaires de misère, heures supplémentaires obligatoires et non rémunérées, règles de sécurité non respectées (lorsqu’elles existent !), répression vis-à-vis de syndicalistes dont le seul tort est de demander des conditions de travail et une rémunération décentes… C’est le sort de nombre d’ouvrier(e)s du jouet, notamment en Asie.

Des jouets fabriqués dans ces conditions peuvent être vendus en France et les consommateurs risquent de les acheter sans le savoir.

C’est pourquoi le collectif « De l’éthique sur l’étiquette » demande à la grande distribution de participer avec lui à la création d’un label qui garantira la bonne qualité sociale des jouets et, plus généralement, des produits vendus aux consommateurs.

Ce système devra favoriser le progrès social : lorsque des problèmes sont constatés dans une usine, nous demandons que des solutions soient trouvées dans un délai précis, suite à des négociations avec le personnel et ses représentants.

31 octobre : Lancement de la pétition nationale « Exploiter n’est pas jouer ! »

Le 31 octobre, au moment où débutent le salon du jouet et les achats de Noël, le collectif lance sa nouvelle campagne « Exploiter n’est pas jouer ! ». À cette occasion, nous diffusons une pétition demandant à la grande distribution spécialiste du jouet (Toys’R’Us, La Grande Récré et JouéClub) et aux enseignes généralistes (Carrefour, E.Leclerc…) de mettre « de l’éthique sur l’étiquette » et de participer aux différentes étapes qui conduiront à la création d’un label social.

Le collectif publie également son 2e carnet de notes afin d’évaluer la façon dont 16 enseignes de la grande distribution répondent aux attentes des consommateurs, qui sont de plus en plus nombreux à demander des garanties concernant la qualité sociale de leurs achats.

La pétition est diffusée par les 53 associations et syndicats membres du collectif ainsi que par sa centaine de relais locaux, dans toute la France. Une semaine nationale d’actions se déroulera dans une cinquantaine de villes, entre le 19 et le 25 novembre 2001.

Share This