2001 – RAPPORT ANNUEL – Collectif contre l’homophobie

La LDH fait partie du Collectif contre l’homophobie, aux côtés d’Act-Up Paris, AIDES, du Centre gai et lesbien, Prochoix, Sida Info Service et SOS Homophobie.

Le collectif a notamment organisé un colloque au cours du mois de juin 2001 sur le thème « École et homosexualité », et a également travaillé sur des projets de loi pour lutter contre l’homophobie.

Lettre du Collectif au Premier ministre – 1er septembre

Monsieur le Premier ministre,

Nos associations ont publié en 1999 un « Manifeste pour une stratégie contre l’homophobie »,aux éditions Prochoix. En 2000, tous les groupes parlementaires de la majorité plurielle ainsi que M. François Léotard, convaincus par ce document, ont déposé une proposition de loi contre l’incitation à la haine homophobe. Le Parti communiste, soutenu par de nombreux signataires, a ensuite demandé au gouvernement d’inscrire à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale un projet de loi relatif à cette question. Malgré toutes ces démarches, aucune loi n’a été adoptée.

Si les incitations à la haine raciste, antisémite et xénophobe sont enfin pénalisées, l’injure et la diffamation collectives, sexistes comme homophobes, restent désespérément impunies. En outre, les associations qui ont pour objet de lutter contre les discriminations en raison de l’orientation sexuelle doivent pouvoir se constituer partie civile pour défendre les victimes de tels délits.

L’opportunité d’adopter un tel texte de loi n’est pourtant plus à démontrer. Aussi, nous vous demandons d’inscrire d’urgence un projet de loi de pénalisation de l’homophobie à l’ordre du jour de la prochaine session parlementaire.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Premier ministre, l’assurance de nos respectueuses salutations.

Share This