2000 – RAPPORT ANNUEL – Arrêt des massacres – Retrait d’Israël de Palestine occupée

Appel de l’Association France Palestine et l’Association médicale franco-palestinienne (octobre) : 

Déploiement de forces insensé : en quelques jours, on déplore plus de soixante morts et d’un millier de blessés en Palestine occupée, et plusieurs morts parmi les Palestiniens d’Israël. L’État d’Israël porte la responsabilité de cette violence. Plutôt que de reconnaître les droits nationaux palestiniens, Israël choisit l’embrasement. Avec les blindés, les hélicoptères de combat, l’usage de roquettes et un déploiement massif de l’armée, c’est l’état de guerre contre le peuple palestinien.

Il faut d’urgence mettre un terme à cette violence et protéger la population civile palestinienne. Les forces israéliennes doivent se retirer intégralement du territoire palestinien occupé depuis 1967, ce qui inclut Jérusalem-Est. Seul le respect du droit permettra d’aboutir non pas à un accord imposé par la force, mais à une paix durable. Cela passe par le droit du peuple palestinien à exercer sa souveraineté sur l’ensemble du territoire occupé en 1967 et l’application du droit au retour des réfugiés palestiniens.

La France, présidente de l’Union européenne, doit reconnaître l’État palestinien sitôt sa proclamation, l’aider à conquérir sa pleine souveraineté, contribuer au retour des réfugiés. 

La France et l’Union européenne doivent faire pression sur Israël. L’accord d’association économique entre l’Union européenne et Israël doit être suspendu tant qu’Israël continuera à violer le droit international et les droits fondamentaux du peuple palestinien.

Share This