2 juillet 2004 : Le ministre du logement ignore le sens du mot dialogue.

Communiqué de la LDH.

Après avoir refusé d’inviter de nombreuses organisations, dont la LDH, aux assises nationales du logement, le Ministre a cru devoir modifier sa position ce matin sur notre répondeur téléphonique.

La volte face du Ministre traduit, certes, la prise de conscience d’une erreur mais elle traduit surtout son incapacité à conduire un réel dialogue.

Paris, le 1er juillet 2004


Suivez-nous sur :
Share This
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.