2 juillet 2004 : Battisti : le Président de la République doit changer d’avis

Communiqué de la LDH.

Le Président de la République vient de se déclarer favorable à l’extradition de Cesare Battisti. Gardien de la parole de la France, le Président de la République ne peut dédire l’engagement de son prédécesseur, engagement qu’il a lui-même respecté pendant de longues années. Ce ne serait pas là un simple changement de politique, ce serait considérer que la parole de la République n’engage que ceux auxquels elle a été donnée et qui l’ont pris pour argent comptant.

La Ligue des droits de l’Homme veut croire, que conscient de ce que la politique est aussi faite d’éthique, le Président de la République changera d’avis.

Paris, le 2 juillet 2004

Share This