2 avril 2007 – Communiqué de la LDH

Après avoir par deux fois fait expulser une communauté rom d’une soixantaine de personnes, essentiellement constituée de femmes et d’enfants, de la commune de Boulogne-sur-Mer (d’abord d’un squat puis d’un logement sous tente), monsieur Frédéric Cuvillier, maire de la ville, a pris un arrêté contre la mendicité sur le territoire de la commune ce vendredi 30 mars.

 

La LDH , réunie en congrès à Saint-Denis :

 

          condamne cette décision et en exige la levée ;

          demande à la municipalité de Boulogne-sur-Mer et à la sous-préfecture de mettre en place une solution de logement pérenne pour cette population actuellement de nouveau abritée sous tente.

Fait à Saint-Denis, le 1er avril 2007.

Share This