1999 – RAPPORT ANNUEL – – Algérie

VOEU

Si la Ligue des droits de l’homme condamne les exactions du pouvoir algérien, responsable de nombreuses disparitions, elle condamne aussi avec force les massacres perpétrés par les groupes islamistes terroristes.

Les trois sections de Chambéry, Marseille Nord-Sud et Roubaix demandent :

1) que le pouvoir algérien se conforme aux engagements internationaux qu’il a signé ;

2) que le gouvernement français, pour ne pas être complice de meurtre, conditionne tout accord économique avec l’Algérie au respect des pactes internationaux ;

3) que la liberté de circulation soit rétablie en facilitant l’obtention des visas, en attendant leur suppression ;

4) que le visa long séjour exigé par les accords franco-algérien soit accordé systématiquement au conjoint de Français et que la convention franco-algérienne discriminante pour les Algériens soit remise en cause dans les plus brefs délais, enfin que le droit des Algériens soit aligné sur le droit commun ;

5) que l’asile territorial soit largement accordé aux Algériens qui font état d’une mise en danger sans qu’il soit exigé des preuves qu’ils ne peuvent fournir ;

6) de surseoir à toute expulsion vers l’Algérie, y compris pour les personnes victimes de la double peine ;

7) que soit mise en place une commission internationale d’enquête de rapporteurs indépendants sur la torture, les disparitions et les massacres ;

8) que la FIDH ainsi qu’Amnesty international obtiennent à nouveau le statut de consultant des droits de l’Homme en Algérie ;

9) que tous ceux, militaires et « islamistes » coupables de meurtre soient traduits devant le tribunal international pour crime contre l’humanité ;

10) qu’une campagne efficace d’information et de solidarité soit lancée par la LDH pour qu’un accueil, en France, digne du pays des droits de l’Homme, soit accordé aux Algériens.

Share This