1999 – RAPPORT ANNUEL – 4e Rencontres de la démocratie locale

INTRODUCTION AUX DEBATS

Les 4e Rencontres de la démocratie locale, qui ont eu lieu le 16 janvier à la Cité des congrès de Nantes, étaient organisées conjointement par l’ADELS (Association pour la démocratie et l’éducation locale et sociale), AILES (Association pour l’initiative locale et l’économie sociale), Confrontations, ICARE (Initiatives de citoyenneté active en réseau), la Ligue de l’enseignement et la Ligue des droits de l’homme.

Face à la crise du rapport des citoyens à la politique, devenue manifeste dans les années 1990, la démocratie de proximité est longtemps apparue comme le dernier espoir d’un possible renouveau de la vie civique.

Un récent sondage révèle que la moitié des maires de France ne souhaitent pas se représenter en 2001. Signe, parmi bien d’autres, d’un malaise dont la source est parfaitement identifiable : la démocratie subit le contrecoup de la désagrégation du tissu social qui fragilise nos sociétés.

Les effets de cette déchirure sociale pèsent fortement sur la vie municipale, là où l’institution est la plus proche de la population. L’attente à son égard devient plus pressante, entraînant un alourdissement des contraintes et des charges qui pèsent sur son fonctionnement et sur ses capacités d’action. D’où un risque d’affaiblissement du lien civique, dont la pression de l’extrême droite est une des manifestations parmi les plus inquiétantes.

Pour autant, et sans doute en réaction à cette situation, le nombre de celles et de ceux qui s’investissent dans une action d’intérêt collectif connaît une extension significative. Animateurs, acteurs sociaux, associations, entrepreneurs divers, citoyens actifs se mobilisent. D’où l’intérêt, dans un contexte social et politique en mutation, d’une réflexion renouvelée sur les enjeux de la démocratie de proximité.

Les 4e Rencontres de la démocratie locale devaient réunir un peu plus de 300 participants, militants du milieu associatif, élus des collectivités locales, cadres des services municipaux et de diverses institutions.

L’objectif des 4e Rencontres était à la fois de permettre la connaissance réciproque, de mieux cerner les constats, de faciliter la mutualisation des projets, de dégager un certain nombre de propositions communes significatives.

LES ATELIERS

  • Les dynamiques locales pour l’emploi
  • Les services de proximité
  • Le développement durable
  • La sécurité
  • Pas à pas vers la citoyenneté
  • La réforme des institutions
  • L’éducation populaire Les nouvelles technologies de communication
  • La démocratie locale

Share This