1995 – Résolutions adoptées lors du 75ème congrès à Créteil (17, 18 et 19 mars) – Résolution sur Drogues et Toxicomanies

La LDH demande au gouvernement de donner une suite concrète et rapide aux propositions du rapport Henrion sur la drogue et la toxicomanie.

En effet, comme le souligne ce rapport, il y a urgence à développer une politique de prévention qui reste embryonnaire. Il y a urgence à rompre l’exclusion des toxicomanes en renforçant les liens avec les usagers de drogues. Il y a urgence à dégager les crédits nécessaires pour mener et assurer le suivi d’une politique efficace de réduction des risques, dans le respect des individus. Il y a urgence à mieux garantir l’accès aux soins de tous

Enfin, le débat nécessaire sur la dépénalisation de l’usage, élargi ) la légalisation de la vente, ne peut être remis, une nouvelle fois, à plus tard. La LDH entend pour sa part contribuer activement à ce débat dans e cadre de la réflexion qu’elle a engagée sur « drogues, droits de l’homme et citoyenneté ».

Share This