18 avril 2005 – Loi du 23 février
Le Mépris de l’Histoire et des victimes

 

LE MEPRIS DE L’HISTOIRE ET DES VICTIMES

 

 

Premiers signataires :

 

Abdelkrim Klech, Harim Abdelouhab, Collectif justice pour les Harkis ; Ali Aissaoui, UNIR ; Henri Alleg ; Gilberte Alleg Salem ; Nordine Amara ; Mouloud Aounit, secrétaire général du MRAP ; Nacer Arroum, Association socio-culturelle de Grande Synthe-Dunkerque ; Gérard Aschiéri, secrétaire général de la FSU ; Lucie Aubrac ; Raymond Aubrac ; Jean-Louis Auduc, enseignant en histoire, directeur-adjoint d’un IUFM ; Etienne Balibar, professeur émérite Université Paris X Nanterre ; Nicolas Bancel, ACHAC, Association connaissance de l’histoire de l’Afrique contemporaine ; Philippe Bataille, sociologue ; Pierre Barge, secrétaire général de la LDH ; Guy Bedos, comédien ; Philippe Bernadeau ; Olivier Besancenot, LCR ; Fatima Besnaci-Lancou, association Harkis et Droits de l’Homme ; Sophie Bessis, journaliste ; Pascal Blanchard, ACHAC ; Djamel Bouaziz, Fatiha  Bouaziz, Mohamed Bouaziz, Mouloud Bouaziz, Zroug Bouaziz, Collectif Justice pour les harkis, Narbonne ; Jean-François Boudjedra, Mohamed Bouzid, Collectif justice aux harkis ; Michel Bouzid ; Saïd Bouziri, président de Génériques ; Benjamin Claude Brower, Assistant Professor of History, Texas A&M University ; Marie-George Buffet, présidente du PCF ; Amélie Canonne, secrétaire nationale du PCF ; Catherine Canteux ; Omar Carlier, Université de Paris 7-Denis Diderot ; Patrice Chéreau, metteur en scène ; Suzanne Citron, historienne ; Mohamed Chabane, Justice pour les Harkis ; Annick Coupé, Union syndicale Solidaires ; François Della Sudda, secrétaire général adjoint de la LDH ; Bernard Deschamps ; Malik Djaouti, Slimane Djera, Collectif Association des harkis du pays d’Aix ; Florence Dosse ; Messaoud Djilali, Justice pour les harkis ; Jean-Pierre Dozon, directeur d’études à l’EHESS ; Jean-Pierre Dubois, vice-président de la LDH ; Jean-Claude Dulieu, Président délégué du MRAP ; Jean-Luc Einaudi ; Driss El Yazami, secrétaire général de la FIDH ; Jean-Pierre Escofier, enseignant, université de Rennes ; Gérard Estragon, secrétaire général adjoint de la LDH ; Rémi Fabre, historien, Nantes ; Noël Favrelière ; Sonia Faytam, CEDETIM ; Jacques Frémaux, Alika Fortant, Collectif justice aux harkis ; René Gallissot, historien, professeur émérite Université Paris 8 ; Pascal Garcia Saias, Justice pour les harkis ; François Gèze, éditeur, La Découverte ; Serge Guichard, membre du comité exécutif national du PCF ; Didier Guignard, doctorant en histoire sur l’Algérie coloniale (université de Provence) ; Françoise Guimier, maître de conférence à l’Université de Rennes ; Julien Grudzinski, Soutien pour les harkis ; Gisèle Halimi, avocate à la Cour de Paris ; Fatima Hamadi ; Gaël Hamon ; Gérard Hamon, professeur de mathématiques, Rennes ; Boualem Hamzaoui, Jean Hamzaoui, Maurice Hamzaoui, Smaël Hamzaoui, Justice pour les harkis ; Mohammed Harbi ; Adeline Hazan, secrétaire nationale aux droits de l’Homme du Parti socialiste ; Jean-Paul Hébert, économiste, EHESS, membre du Comité central de la LDH ; Mohamed Jabbar, coordinateur UAIR, Rennes ; Francis Jeanson, écrivain ; Patrick Jeusset ; Hadjila Kemoum, association La Kahéna ; Hamoud Kettal, Collectif Justice pour les harkis ; Janette Klech ; Nadia Klech ; Alain Krivine, LCR ; Mehdi Lalloui, Au nom de la mémoire ; Betoule Lambiotte, inspectrice Éducation nationale et fonctionnaire international ; Bernard Langevin ; Annette Langevin ; Thierry Le Bars, professeur de droit à la faculté de Caen ; David Lebon, président du Mouvement des Jeunes Socialistes ; Henri Leclerc, président d’honneur de la LDH ; Olivier Le Cour Grandmaison, universitaire ; Catherine Le Guen ; Anne Le Hérou, sociologue ; Sandrine Lemaire, ACHAC ; Claude Liauzu, historien, professeur émérite à l’Université Paris 7 ; Damarys Maa, présidente de la Fédération IFAFE (Initiative des Femmes Africaines de France et d’Europe) ; Gilles Manceron, historien, membre du Bureau national de la LDH ; Raphaëlle Marx ; Fabienne Messica, CEDETIM, LDH ; Frédéric Métin, enseignant, Dijon ; Gilbert Meynier, professeur émérite d’histoire contemporaine, Université Nancy 2 ; Marie-José Mondzain, directeur de recherche au CNRS ; Richard Moyon, enseignant ; Gabrielle Muc ; Cécile Ngongang-Saintigny ; Nicolas Offenstadt, maître de conférences, histoire, Paris I ; Jacques Ould Aoudia, économiste ; Jean-Philippe Ould Aoudia, docteur en médecine ; Didier Panfili, enseignant, IUFM de Bretagne ; Anne-Marie Pathé ; Marylou Perrin ; Michelle Perrot, historienne, professeure émérite à l’Université  Paris 7 ; François Perthuis, Justice pour les harkis ; Christian Picquet, LCR ; Sylvain Poitou ; Philippe Poudra, Soutien pour les harkis ; Henri Pouillot, secrétaire national du MRAP ; Jean Pierre Raison, professeur émérite de géographie à l’Université Paris X Nanterre ; Bernard Ravenel, historien ; Jean-Marc Roirant, secrétaire général de la Ligue de l’enseignement ; Marguerite Rollinde, Université Paris 8 ; Alain Ruscio, chercheur indépendant, spécialiste de l’histoire de l’Indochine coloniale ; Khadra Safrioune, Association harkis et rapatriés d’Algérie et leurs enfants de l’Aube et de la Bourgogne ; Nicole Savy, vice-présidente de la LDH ; Azzedine Sellaoui, Conseil des harkis du Var ; Mourad Souni ; Benjamin Stora, historien, professeur d’histoire du Maghreb contemporain à l’INALCO ; Catherine Teule, secrétaire générale de la LDH ; Pierre Tournemire, secrétaire général adjoint de la Ligue de l’enseignement ; Yves Treguer ; Michel Tubiana, président de la LDH ; Roseline Vachetta, LCR ; Françoise Vergès, politologue, professeur de sciences politiques à Londres ; Jean-Luc Villeneuve, secrétaire général SGEN-CFDT ; Patrick Weil, Centre d’histoire sociale du XXè siècle ; Catherine Withol de Wenden, CNRS ; Nancy Wood, California Institute of the Arts ; Ludivine Zapata, Amar Zerrif, Collectif Justice pour les harkis.

 

 

 

 

Association des Tunisiens en France (ATF) ; Centre d’étude et d’initiative de solidarité internationale (CEDETIM) ; Fédération syndicale unitaire (FSU) ; Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR) ; Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH) ; Génériques ; Groupe d’information et de soutien des immigrés (GISTI) ; Ligue communiste révolutionnaire (LCR) ; Ligue des droits de l’Homme (LDH) ; Ligue de l’enseignement  ; Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) ; Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS) ; Parti communiste français (PCF) ; Syndicats généraux de l’Education nationale (SGEN-CFDT) ; Syndicat de la Magistrature (SM) ; Union syndicale Solidaires ; Rassemblement des assemblées citoyenne des originaires de Turquie (RACORT).

 

Share This