15 juin 2007 – Turquie
Solidaire des ONG de Turquie, le collectif dénonce les avertissements de l’état-major

Le collectif exprime ici sa solidarité totale avec la plate-forme des associations turques pour les droits de l’Homme qui, en Turquie, se sont donné pour tâche de lutter en faveur de la paix, de la liberté et de la démocratie (IHD, TIHV, Amnesty International Turquie, Helsinki Citizens’ Assembly, etc).

 

Ces associations viennent d’être attaquées par un nouveau communiqué de presse, inacceptable, de l’état-major de l’armée turque, diffusé sur son site le 8 juin 2007. Il les insulte ouvertement,  les accusant d’utiliser les concepts de paix, de liberté et de démocratie, pour masquer leur soutien à des organisations terroristes, et d’être responsables des violences qui se sont récemment produites en Turquie. Les ONG turques ont réagi par un communiqué de presse (cf. pièce jointe).

Le collectif proteste avec indignation contre un tel procédé.

 

En réalité, cette agression de l’armée, qui fait suite au « coup d’Etat post-moderne » d’avril et de mai dernier, organisé par les militaires contre le gouvernement turc en envoyant un diktat sur leur site, et en manipulant des manifestations de rue, a rencontré la plus vive désapprobation des partisans de la démocratie. Ce sont eux que l’armée cherche aujourd’hui à punir et à faire taire.

 

De surcroît, comme en mai, les militaires en appellent de nouveau à la population, non plus cette fois pour chasser de prétendus « islamistes », mais « pour s’opposer à des actes de terreur », soi-disant encouragés par nos propres ONG ! Les démocrates craignent qu’il n’y ait là une véritable incitation à la haine en suscitant les agressions habituelles des ultranationalistes : ces derniers ne cessent de harceler et de menacer de mort les défenseurs des droits de l’Homme et leurs avocats.

 

Solidaire des ONG de Turquie, le collectif dénonce ces « avertissements» de l’état-major. En faisant appel à la population, il ne fait que provoquer la violence des extrémistes. Chacun a en mémoire l’assassinat de Hrant Dink, le 19 janvier 2007, précisément perpétré à la suite d’un communiqué de l’état-major qui condamnait ce journaliste pour un « crime abominable » : celui d’avoir soutenu l’origine arménienne de la fille adoptive d’Atatürk !

 

Nos associations sont persuadées qu’un communiqué de l’état-major sur le web, visant directement ou indirectement des journalistes, des écrivains, des éditeurs qui revendiquent des conceptions dissidentes, et des défenseurs des droits de l’homme, constitue chaque fois, en fait, une véritable provocation à la violence, voire, comme dans le cas de Hrant Dink, un appel au meurtre.

 

Toutes les violences qui ont déchiréla Turquie dans son histoire et la déchirent encore sont dues à la peur. Au sein de la hiérarchie militaire et des partis nationalistes, comme parmi les extrémistes, seule la peur de l’avenir entretient encore une conception rigide de la vie publique, incapable de faire face à la diversité d’une société pluraliste aussi complexe que celle de la Turquie.

 

Le collectif soutiendra toujours les défenseurs des droits de l’Homme en Turquie contre les menaces, d’où qu’elles viennent, destinées à entraver leur action, au seul motif qu’ils luttent, dans leur pays, en faveur de la paix, de la liberté et de la démocratie.                                                              

 

Paris, le 14 juin 2007.

 

Les membres du collectif : L’action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT) ; l’assemblée citoyenne des originaires de Turquie (L’ACORT) ; Amnesty international-section française ; la Cimade,  la Ligue des droits de l’Homme (LDH-FIDH) ; Médecins du monde (MDM), Association primo Lévi (APL). Avec l’assemblée européenne des citoyens (Helsinki Citizens’ Assembly – AEC  France)

– Télécharger ce communiqué au format pdf

– Télécharger le communiqué des ONG turques du 8 juin 2007 « Le Chef d’etat-major de l’armée turque vise les défenseurs de la paix et de la démocratie » (au format pdf)

– Télécharger le communiqué du commandement de l’armée turque du 8 juin 2007 au format pdf

 

Share This