14 décembre 2004 – Discriminations et les conduites à risque chez les jeunes

Etat des lieux national sur l’homophobie et groupes de parole auprès de jeunes dits “différents”. Recherche-action sur les discriminations vécues ou craintes chez les jeunes et les conduites à risque mortel.

Cette recherche-action, portée par la LDH, est financée pour cette première année par le ministère de la Santé, les DDASS 27, 44 et 69, la mission prévention des conduites à risque du Conseil général 93 et la Mairie des Lilas. En cette fin de première année, un condensé du rapport a été remis à la Direction générale de la santé (DGS) et à l’ensemble de nos partenaires (cf. rapport Discriminations et les conduites à risque ). Ce rapport inclut un état des lieux national sur la question de l’homophobie auprès des acteurs de terrain, et la mise en place d’une dizaine de groupes de parole pour des jeunes se sentant « différents » sur l’ensemble du territoire français. Ces groupes de parole poursuivent leur travail en 2004-2005 sur une dizaine de villes en France (Arras, Bordeaux, Cherbourg, Evreux, Le Mans, Les Lilas-Paris, Marseille, Nancy, Poitiers et Villeurbanne-Lyon) (cf. affiche Espace parole ).

A partir de février 2005, nous organiserons, au siège de la Ligue des doits de l’Homme, une formation-action qui sera entièrement gratuite et ouverte à tous les acteurs de terrain (professionnels ou militants associatifs) ayant une expérience auprès de jeunes, et sensibilisés à l’impact des discriminations vécues ou craintes sur l’estime de soi et les comportements à risque (notamment le suicide). L’objectif est d’élaborer collectivement un référentiel pédagogique, et de confronter les acteurs de la recherche-action aux différentes expériences sur le sujet, en testant ensemble des outils et en menant une réflexion éthique plus globale.

· Le premier module aura lieu du 28 février 2005 au 4 mars 2005 : où nous tenterons de répondre à trois questions. De quelles discriminations parlons-nous ? De quel-le-s jeunes s’agit-il ? De quels outils disposons-nous pour aborder collectivement ces sujets auprès d’elles-eux ?

· Un second module aura lieu du 18 avril 2005 au 22 avril 2005 : où nous aborderons les facteurs de vulnérabilité et les conduites à risque létal, avec un accent plus particulier sur la prévention du suicide et des équivalents suicidaires.

· Un troisième module aura lieu du 4 au 8 juillet 2005 : où seront travaillés les facteurs de protection que nous aurons identifiés, et les outils permettant de les mobiliser, avec une attention spécifique à la résilience et à l’estime de soi, et un bilan collectif sur l’expérience des groupes dae parole.

Vous pouvez vous inscrire à l’un ou l’autre de ces modules (ou à l’ensemble) si vous vous sentez concerné-e-s. Nous avons, par ailleurs, besoin de votre soutien pour diffuser le plus largement possible l’information et orienter des partenaires.

Contact : Eric Verdier

Paris, le 14 décembre 2004

Share This