14 avril – Tribune collective « Prévenir la reconstitution des campements indignes », publiée dans le Parisien

Plusieurs acteurs associatifs de la solidarité, dont Malik Salemkour, président de la Ligue des droits de l’Homme, demandent un plan national pour créer 40 000 places supplémentaires en centre d’accueil et d’hébergement d’urgence spécialisé

Face à l’inacceptable, nous demandons une mise à l’abri immédiate, avec un accompagnement social et sanitaire pour tous avant que la situation ne dégénère. Et nous rappelons qu’aucune personne — ou famille — ne devrait être contrainte de quitter son lieu d’hébergement sans qu’une solution digne ne lui soit proposée. Mais il faut aussi s’attaquer aux racines de la crise pour sortir de l’urgence et de la répétition des évacuations.

Lire la tribune.

Signataires :  Louis Gallois (président de la Fédération des acteurs de la solidarité) ; Arthur Anane (Fédération des acteurs de la solidarité Ile-de-France) ; Laurent Desmard (Fondation Abbé Pierre) ; Thierry Le Roy (France Terre d’asile) ; Pierre Coppey (Aurore) ; Marie-France Eprinchard (Emmaüs Solidarité) ; Jean-Francois Carenco (Coallia) ; Jean-Jacques Eledjam (Croix-Rouge française) ; Isabelle Richard (Fédération Entraide protestante) ; Malik Salemkour (Ligue des droits de l’Homme) ; Eric Pliez (Samu social de Paris) ; Patrick Doutreligne (Uniopss) ; Hubert Trapet (Emmaüs France) ; Philippe de Botton (Médecins du monde) ; Daniel Naud (Fondation Armée du salut) ; Marie-Hélène Franjou (Amicale du nid) ; Christophe Deltombe (Cimade) ; Nicolas Noguier (le Refuge).

 

Share This