13 mars 2007 – Parc amazonien en Guyane : les Amérindiens en danger

La Ligue des droits de l’Homme approuve les termes du communiqué ci-dessous, publié par la section de Cayenne de la LDH, et les actions qu’elle mène, en Guyane, en soutien au Haut Maroni.

  

Parc amazonien en Guyane : les Amérindiens en danger

 

La section de Cayenne de la Ligue des droits de l’Homme dénonce les conditions de la création du Parc amazonien en Guyane qui sera inauguré par la ministre de l’Environnement courant mars : les demandes du millier d’Amérindiens qui vivent sur le Haut Maroni n’ont pas été entendues alors qu’ils souhaitaient que leurs villages soient rapprochés du coeur du parc pour être protégés de tout orpaillage. Nous rappelons que ces habitants sont déjà victimes du mercure, lié à l’orpaillage, et dont le taux d’imprégnation dépasse le taux admis par l’OMS. De gros problèmes de santé sont à craindre.

Nous constatons que les droits de ces citoyens ont été bafoués dans le tracé de ce Parc et nous demandons que leurs droits à la santé et à la sécurité soient reconnus dans les faits. 

  

(La section de Cayenne est membre du collectif de soutien aux Amérindiens du Haut Maroni)

 

Nous, membres du collectif constatons que les souhaits des Amérindiens du Haut Maroni (Wayanas et Tekos), exprimés lors de l’enquête publique pour la création du Parc amazonien de Guyane, n’ont pas été pris en compte, malgré l’avis favorable des commissaires enquêteurs.

 

Nous demandons instamment à Madame la ministre de l’Environnement et du développement durable de surseoir à la mise en place du décret de création du Parc amazonien de Guyane, tant que ne sera pas prise en compte la volonté des Amérindiens du Haut Maroni exprimée dans la pétition ci-jointe.


Pour soutenir cette initiative, envoyez un message en indiquant:

 

Avec le Collectif je soutiens les Amérindiens du Haut Maroni

 

Nom :

Qualité ou organisation :

Commune :

Téléphone (facultatif) :

 

à l’adresse suivante :   soutien.hautmaroni@gmail.com

Texte de la pétition signée par 285 adultes Wayana dans le cadre de l’enquête publique concernant le Parc amazonien de Guyane:

 

Monsieur le Président de la commission d’enquête,

 

Nous, amérindiens citoyens du Haut Maroni, nous déclarons opposés au projet de Parc amazonien de Guyane tel qu’il est constitué par l’administration, aux motifs suivants :

  • notre volonté de bénéficier de la proximité du cœur du Parc, afin de protéger nos lieux de vie et d’activité n’a pas été retenue dans ce projet ;
  • rien ne nous protège contre les nombreuses nuisances liées à l’orpaillage; au contraire le projet contient certaines dispositions favorables à l’orpaillage.
  • le projet ne garantit pas nos Communautés contre les intrusions sur nos espaces de vie et d’activité.

Pétition à l’initiative de l’association “KUPUN KOM HE HEITËI” – octobre 2006

 

Paris, le 13 mars 2007

Share This