13 février 2006 – Liberté d’expression Position du REMDH sur la controverse entourant la publication de caricatures dans le quotidien danois Jyllandsposten

Réseau euro-méditerranéen des droits de l’Homme (REMDH)

Le Réseau euro-méditerranéen des droits de l’Homme (REMDH) – réseau régional de défense des droits de l’Homme ayant son siège à Copenhague, suit avec préoccupation l’amplification de la controverse entourant la publication de caricatures du prophète Mahomet dans le quotidien danois Jyllandsposten[2]
.

Le REMDH est convaincu que la liberté d’expression constitue une des composantes essentielles d’une société démocratique, pluraliste, tolérante et ouverte dont les valeurs reposent sur le respect des droits de l’Homme. Cette liberté d’expression s’applique non seulement aux informations et aux idées conformes au sentiment général, ou qui sont considérées inoffensives ou de peu d’intérêt, mais également à celles qui dérangent, voire qui choquent profondément les gouvernements ou divers segments de la population. Les religions n’échappent pas à cette règle.

Cela dit, ainsi que l’a rappelé à plusieurs reprises la Cour Européenne des droits de l’Homme, l’exercice du droit à la liberté d’expression entraîne des obligations et des responsabilités en ce qui concerne le respect des droits d’autrui, non seulement s’agissant de la manière dont s’exprime cette liberté d’expression, mais aussi en tenant compte du contexte social, culturel et politique.

À cet égard, la publication, tout d’abord dans un journal danois Jyllandsposten puis dans d’autres publications européennes, de caricatures du prophète Mohamed a pu être ressentie par une grande partie du monde musulman comme une agression injustifiée. L’identification de l’Islam au terrorisme, entre autres, dans ces caricatures ne peut que renforcer la xénophobie et le racisme dont sont déjà victimes ces populations en Europe. Une telle image contribue, de plus, à jeter le discrédit sur des pays entiers et leurs peuples.

Par ailleurs, le Réseau demeure très préoccupé par la tournure des événements dans divers pays du monde arabe à la suite de la publication de ces caricatures. Il condamne fermement toutes les actions violentes survenues ces jours derniers qui contreviennent au droit à l’expression pacifique d’opinions. Il tient à souligner que, dans la plupart des pays concernés, le droit à la liberté d’expression, de réunion et d’association, de même que le droit à la liberté de croyance, sont régulièrement bafoués.

Le REMDH est fermement convaincu qu’un dialogue ouvert et transparent entre les parties concernées constitue la meilleure façon de mettre fin à la désinformation et à l’incompréhension et d’éviter de heurter les sentiments d’autrui.

Le REMDH dénonce la tentation que pourraient avoir des régimes ou des groupes radicaux du Nord et du Sud d’instrumentaliser le sentiment exacerbé des populations dans le but d’ériger des barrières ou d’attiser la discorde entre les peuples de la région. En outre, le Réseau s’inscrit en faux contre toute tentative, en Europe ou dans les pays arabes, de qualifier la situation actuelle de conflit entre les cultures.

Le Réseau tient à réitérer l’engagement, déjà souscrit par plusieurs États touchés par la tourmente, de respecter la liberté d’expression, de pensée, de conscience et de religion, tant au niveau de l’individu que des groupes, et de s’opposer à toute discrimination fondée sur la race, la nationalité, la langue, la religion ou le sexe, et de promouvoir la tolérance entre les divers groupes de la société tout en combattant les manifestations d’intolérance, de racisme et de xénophobie (Déclaration de Barcelone du 27-28 novembre 1995, réaffirmée par les chefs d’État à Barcelone en novembre 2005).

Le REMDH est convaincu que l’ensemble des populations de la région euro-méditerranéenne adhère à ces valeurs et aspire à vivre dans la dignité, en harmonie avec les autres peuples, leurs droits et leur croyance.

Pour plus d’informations, communiquer avec :

Marc Schade-Poulsen

Directeur exécutif du REMDH

msp@euromedrights.net

Tél +45 32 64 17 10

Share This