12 juin 2005 – Liberté de la presse
Florence Aubenas et Hussein Hanoun : la LDH se
« réjouit » et appelle à ne pas oublier les autres otages

La Ligue des droits de l’Homme (LDH) s’est « réjouie » dimanche de la libération de la journaliste Florence Aubenas et de son guide Hussein Hanoun, tout en appelant à maintenir la mobilisation en faveur des autres otages comme Ingrid Betancourt.

 

« D’autres otages restent encore prisonniers depuis de longs mois à travers le monde » souligne le président de la LDH, Jean-Pierre Dubois. « En particulier Ingrid Betancourt est otage des Farc colombiennes depuis près de trois ans », ajoute-t-il.

 

La Ligue appelle par ailleurs à la « poursuite de la mobilisation solidaire pour la liberté de la presse à l’échelle mondiale ».

« Un grand nombre de journalistes sont victimes soit de groupes armés, soit de la répression de régimes autoritaires, en particulier ces jours-ci en Chine et en Tunisie », rappelle-t-il.

Paris, le 12 juin 2005

Share This