11 janvier 2023 – Tribune Collective “Procès de Dernière Rénovation : pourquoi nous soutenons les prévenus” publiée sur Libération

Tribune collective signée par Patrick Baudouin, président de la LDH

A partir de ce lundi, six militants du collectif écologiste sont jugés pour entrave à la circulation. Légitime face à l’urgence écologiste, leur action mérite d’être soutenue, estiment les plus de 700 signataires de cette tribune, parmi lesquels Patrick Baudouin, président de la LDH.

Ce lundi, mardi et le 16 janvier, six citoyens et citoyennes français soutenant la campagne de résistance civile Dernière Rénovation seront jugés pour avoir pris part à des actions non violentes et réclamé la rénovation énergétique des bâtiments en France (1). Loin d’être de simples faits divers, ces procès sont décisifs et posent une question dont la réponse engage tous les citoyens de ce pays : laisserons-nous criminaliser la défense des conditions d’habitabilité de notre planète ?

 

Une urgence qui nous concerne tous

Le calendrier est parfois malicieux : ces procès ont lieu quelques jours seulement après l’expiration du délai donné à l’Etat par sa propre justice pour réparer le préjudice écologique causé par l’inaction climatique de notre gouvernement. L’exécutif avait jusqu’au 31 décembre pour agir, il ne l’a pas fait. Bien qu’il s’agisse d’une condition nécessaire au respect de l’Etat de droit, le gouvernement viole les obligations prononcées par sa propre justice.

Devant cette situation inédite, quels moyens de défense nous reste-t-il pour survivre ? Nous, réalisateurs, chanteurs, acteurs, scientifiques, élus, syndicalistes, influenceurs, journalistes, concernés par la survie des générations futures, estimons que les citoyens jugés dans les prochains jours ont réalisé des actions légitimes pour assurer leur survie et appeler l’Etat à respecter la loi… Cette urgence nous concerne tous : il s’agit de préserver les conditions mêmes qui nous permettent de vivre sur cette planète. Une urgence vitale pour laquelle nos concitoyens s’engagent désormais à leur corps défendant.

 

Un alarmant deux poids, deux mesures

Les activistes de Dernière Rénovation seront jugés pour des faits d’entrave à la circulation, des actes qui paraissent bien dérisoires au regard de ces enjeux. Ils se retrouvent pourtant aujourd’hui sur le banc des prévenus, quand, de l’autre côté, le gouvernement peut ignorer une décision de justice. Le déséquilibre dans ce deux poids, deux mesures est alarmant. Avec nos responsables associatifs, syndicaux, politiques et culturels, nous demandons à la justice de poursuivre sur la voie dans laquelle elle s’est déjà engagée en reconnaissant l’état de nécessité dans lequel se trouvent celles et ceux qui luttent, sans violence, désespérément pour notre survie.

(1) Audience de ce lundi : entrave de la circulation avec une banderole entre porte de Versailles et porte de Sèvres le 9 juillet. Audience de mardi : entrave de la circulation porte de Sèvres, le 9 novembre. Audience du 16 janvier (à Castres) : tentative d’entrave de la circulation durant le Tour de France le 17 juillet à Palleville (Tarn).

 

Premiers signataires (liste complète ici) : Patrick Baudouin président de la LDH; Yann Arthus-Bertrand réalisateur et photographe ; Camille Etienne militante écologiste ; Cyril Dion réalisateur ; Marine Tondelier secrétaire nationale d’EE-LV ; Cédric Herrou fondateur d’Emmaüs Roya ; Claire Nouvian fondatrice de Bloom ; Noël Mamère ancien député ; Alma Dufour députée LFI ; Jean-François Julliard directeur général de Greenpeace France ; Paloma Moritz journaliste ; Guillaume Meurice humoriste ; Marie Toussaint députée européenne ; Bruno Solo artiste-acteur ; Philippe Martinez secrétaire général de la CGT ; Virginie Raisson-Victor cofondatrice du Grand Défi des entreprises pour la planète ; Julien Vidal auteur et podcasteur ; Delphine Batho députée et coordinatrice Génération Ecologie ; Dominique Bourg professeur honoraire à l’université de Lausanne ; Charles Berling acteur ; Swann Périssé humoriste ; Yannick Jadot député européen ; William Aucant membre de la Convention citoyenne pour le climat ; Agnès Ducharne directrice de recherche au CNRS ; Thomas Portes député LFI ; Magali Payen fondatrice du mouvement «On est prêt» ; Marc Giraud chroniqueur et écrivain ; Thomas Wagner fondateur de Bon Pote ; Sandrine Rousseau députée EE-LV ; José Bové militant et ancien député européen ; Alice Dubois porte-parole Fridays for Future ; Milan Bouchet-Valat sociologue ; David Cormand député européen ; Catherine Meurisse autrice de bande dessinée ; Louis Boyard député LFI ; Philippe Poutou porte-parole du NPA ; Raymonde Poncet Monge sénatrice ; Emmanuel Cappellin réalisateur ; Eva Sas députée EE-LV ; Eric Piolle maire de Grenoble ; Emily Loizeau autrice-compositrice-chanteuse ; Aymeric Caron député REV ; Vincent Munier réalisateur et photographe ; Isabelle Autissier navigatrice ; Yann Manzi délégué général Utopia 56 ; Aurélie Trouvé députée LFI ; Daniel Breuiller sénateur ; Adrien Roux directeur de l’Alliance citoyenne ; Madeleine Griselin directrice de recherche émérite au CNRS ; Frah et Samaha membres du groupe Shaka Ponk ; Clément Castets rugbyman professionnel.

LIRE LA TRIBUNE SUR LIBÉRATION


Suivez-nous sur :
Share This
Soutenez les combats de la LDH

Les droits et les libertés ça n’a pas de prix, mais les défendre a un coût.