11 octobre 2004 : Pour l’abolition universelle de la peine de mort

La peine capitale est l’une des plus vieilles ennemies de la Ligue des droits de l’Homme depuis sa création. Par exigence morale et politique, des générations de ligueurs se sont battues pour son abolition en France et se battent aujourd’hui pour son abolition dans les 83 pays qui ont toujours ce châtiment inscrit dans leur loi.

La LDH rappelle que chaque année se sont des milliers d’exécutions qui y sont perpétrées.

 

En Irak, un des premiers gestes du gouvernement provisoire a été de rétablir la peine de mort. Partout dans le monde, le terrorisme devient le nouvel alibi pour justifier l’application de la peine de mort, pendant que certains, en France ou aux USA, par exemple, plaident pour une réhabilitation de la torture.

 

Il y a quelques mois, la LDH rappelait à 47 députés de la majorité gouvernementale que leur tentative de rétablissement de la peine de mort en France, pour fait de terrorisme, relevait du populisme et de la tromperie car, liés par la signature de conventions et de pactes internationaux, nos gouvernants ne sauraient rétablir la peine capitale sauf à mettre la France au ban des nations. Il y a quelques jours, la LDH ré-écrivait au Premier ministre, lui rappelant sa promesse de ratifier le protocole additionnel n°13 à la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’Homme abolissant la peine de mort en toutes circonstances, en temps de paix comme en temps de guerre ; elle demandait au Président de la République de s’exprimer publiquement à l’occasion de son voyage en République populaire de Chine contre l’usage massif de la peine capitale par les autorités de Beijing et pour, au moins, un rétrécissement de son champ d’application.

 

La lutte pour l’abolition de la peine de mort demeure une tâche essentielle et urgente pour les défenseurs des droits de l’Homme et de la démocratie.

 

Demain, dans le cadre du Forum social européen de Londres, la LDH lancera son projet de campagne contre la répression sociale et la peine de mort en République populaire de Chine intitulé : Objectif Chine 2008.

 

Paris, le 10 octobre 2004

Share This