11 mars 2008 – Rassemblement : “Le refus du droit d’asile a tué”

A l’appel de l’UCIJ, RESF et les collectifs de sans-papiers : mercredi 12 mars à 15h30 au 35 rue Cuvier à Montreuil (métro Robespierre) devant la Cour nationale du droit.
Suite au rejet du recours de John Maïna contre le refus de sa demande d’asile et à son décès, l’UCIJ, RESF et les collectifs de sans-papiers appellent à un rassemblement le mercredi 12 mars à 15h30 au 35 rue Cuvier à Montreuil (métro Robespierre) devant la Cour nationale du droit d’asile. Une délégation sera reçue par le président de la Cour nationale. En premier lieu nous insisterons sur le caractère inadmissible de la décision prise à l’encontre de John, sur la nécessité d’une réparation à titre posthume. Au traers de ce cas tragique, nous mettons en cause la politique d’asile menée en France. Des vies sont en jeu; il est urgent de modifier la législation et la pratique du droit d’asile, il est urgent de modifier la politique de l’immigration.
Nous appelons à continuer de signer la pétition ci-dessous.

www.contreimmigrationjetable.org

Le refus du droit d’asile a tué

Vendredi 15 février, un jeune Kenyan de 19 ans, John Maïna, s’est pendu dans son appartement à Meudon juste après avoir reçu le rejet définitif de sa demande d’asile. John a préféré mourir ici plutôt qu’être renvoyé dans son pays d’origine où il y craignait une mort horrible. La guerre civile au Kenya a déjà fait plus de mille morts et déplacé plus de 300 000 personnes. Cette mort s’ajoute à de trop nombreuses autres. La politique d’immigration jetable, la politique d’un droit d’asile quasiment interdit, la politique du « chiffre » tue. Combien faudra-t-il encore de morts et de vies brisées ?
Nous refusons que John soit mort pour rien. Il serait légitime que John reçoive à titre symbolique et posthume le droit d’asile en France. La politique aujourd’hui menée est indigne. Il est temps d’en changer !

signatures au 10 mars:
Stéphane Hessel (ambassadeur de France), Olivier Brès (pasteur, secrétaire général de la Fédération de l’Entraide Protestante), Jean-Pierre Rives (pasteur, secrétaire national de la Mission populaire évangélique), Stéphane Lavignotte (pasteur de la Mission populaire évangélique), Jacques Gaillot, Richard Moyon (RESF), Jean Michel Delarbre (RESF), Maurice Rajsfus (historien), Jean Pierre Thorn (cinéaste), Marie Christine Volovitch Tavarès (historienne), Anne Hugon (historienne), Catherine Marro (historienne), Gilles Manceron (historien), Matthias Millet (sociologue), Loïc Wacquant (sociologue), Albert Jacquard (généticien), Xavier Rognon (généticien), François Bouillon (président de l’Institut de Recherche de la FSU), Jérôme Valluy (universitaire), Alain Chaptal (professeur université Paris VIII), Françoise Balibar (professeur université Pierre et Marie Curie), David Chovel (scénariste, éditeur), Tatiana Morozov (présidente de l’association Montgolfière), Michell Belletante (directeur de troupe de théâtre, professeur à l’ENSATT), Gilles Chavassieux (directeur du théâtre Les Ateliers), Mano Solo, Josiane Balasko, Valérie Lang, Gregoire Simon (les Têtes raides), Miguel Benasayag, Patrick Chamoiseau ( écrivain), Karine Tuil (écrivain), Christine Van de Putte (écrivain), Catherine Romat (auteur de livres pour enfants), Jean-Philippe Peyraud (dessinateur), Antonio Gallego (plasticien), Lilian Thuram (footballeur), Stéphane Diagana (athlète), Jean Pierre Dubois (président de la LDH), Catherine Teule (LDH), Pierre Barge (LDH), Mouloud Aounit (président du MRAP), Nathalie Ferré (président du GISTI), Thibault Lemière (président de la FASTI), Christophe Tronel (président d’Autremonde), Aurélie Trouvé et Jean-Marie Harribey (co-présidents d’ATTAC), Susan Georges (présidente d’honneur d’ATTAC), Bernard Cassen (président d’honneur d’ATTAC), Jean-Baptiste Eyraud (DAL), Jean-Claude Amara (porte parole de Droits Devant!), Annick Coupé (porte parole de Solidaires), Pierre Khalfa (secrétaire national de l’Union syndicale Solidaires), Hélène Franco (présidente du Syndicat de la Magistrature), Régine Barthelemy (présidente du Syndicat des Avocats de France) ), Dalila Meziane (avocate au barreau d’Alger, lauréate du Prix international des droits de l’homme Ludovic Trarieux), Francine Blanche (secrétaire de la CGT), Gérard Aschieri (secrétaire général de la FSU), Jean Baptiste Prévots (président de l’UNEF),Richard Beraud (secrétaire général de la FERC CGT), Jacques Gurfinkiel (secrétaire général CGT de l’Opac de Paris), Raymond Chauveau (secrétaire général de l’union locale Cgt Massy), Serge Chabrol (secrétaire général du SNEP FSU), Jacques Rouyer (président du centre EPS et Société), Claude Hénon (Sud-Education), Sékou Diabate (président IACD), Mouhedine Cherbi (président de la FTCR), Sevinç MERT (présidente de L’ACORT), Muharrem KOC (Président du RACORT), Fouzia Maqsoud (presidente de l’ATMF), Tarek Ben Hiba (FTCR), Jean Brafman, Mylène Stambouli (avocate, ADDE, GISTI), Saddock Guittoun (CSP92), Jean Yves Barrère (CSP92), Miguel Segui (RESF92), Geneviève Azam (économiste, Attac), Claude Calame (Directeur d’études à l’EHESS), Catherine Samary (économiste), Albert Fert (prix Nobel 2007 de physique), Mireille Bruyère (LIRHE-CNRS), Michel Husson (économiste), Khadidja Attou (docteure en science politique), Roselyne Rochereau (Université de Caen), François Chesnais (économiste), Thomas Coutrot (économiste), Nils Andersson (co président de l’Association pour la défense du droit international humanitaire), Albert Richez, Fabienne Messica,Cedetim (sociologue), Sonia Fayman (sociologue), Jacques Cossart (économiste), Véronique Gallais (socio-économiste), Marguerite Rollinde (chercheure Paris 8), Louis Weber (revue Savoir/Agir)

Paris, le 11 mars 2008

Share This