10 juillet 2006 – Concours de poèmes « Ecrits pour la fraternité » 2006-2007

Communiqué LDH

Le thème 2006-2007 sera « L’eau, l’air, la terre nos biens communs ».

Les concurrents ne devront pas se contenter de formules générales mais plutôt de réfléchir aux initiatives qui pourraient être prises pour améliorer la situation et à ce que ça implique pour eux :

Aujourd’hui, le déséquilibre Nord/Sud qui s’aggrave provoque des inégalités d’accès à l’air, à l’eau, à la terre : la pollution et la dégradation de l’environnement sont devenus un fait de civilisation. Dans les pays riches comme la France on consomme et on gaspille énormément, on ne fait même plus la différence entre envie et besoin. On laisse piller les ressources naturelles que la planète a mis des millions d’années à créer plus vite qu’elles ne peuvent se renouveler et on rejette tant de pollutions et de déchets que l’environnement commence à en être saturé…

La déforestation, l’intensification des pratiques agricoles, l’urbanisation et l’exode rural, l’industrialisation ont rompu les processus bio chimiques et écologiques anciens. L’homme serait-il le destructeur de la nature et faudrait-il revenir aux pratiques artisanales ? Comment réguler son intervention pour préserver une eau buvable – sinon pure, un air respirable et une terre cultivable ?

La Terre compte 6 milliards d’habitants ; en 2050, nous serons 3 milliards de plus grâce aux progrès de la santé, hélas occasion eux aussi d’inégalités. Mais si tous les habitants de la terre vivaient comme en France, il faudrait deux planètes supplémentaires pour satisfaire leurs besoins ! Or, nous n’avons pas de planète de rechange !

Certains pensent qu’on porte ainsi atteinte aux cycles essentiels à travers lesquels se reproduisent les conditions de vie sur la terre et ils accusent l’économie de marché qui exacerbe la recherche de l’enrichissement individuel et familial de certains au détriment d’autres. En choisissant le court terme et le profit de quelques uns contre le long terme et la préservation des intérêts de tous, le système économique sacrifie des biens vitaux universels.

En tentant d’éviter une dramatisation excessive, les contributions tenteront de cerner le regard qui doit être porté sur une situation inquiétante, mais aussi d’évoquer les solutions envisageables pour assurer un rapport équilibré entre l’homme et la nature. On privilégiera les textes qui soulignent nos solidarités face à l’avenir de ces ressources fondamentales que sont l’air, l’eau et la terre, et chacun pourra s’attacher à décrire les images d’une planète abîmée mais éventuellement réparable.

Téléchargez les fiches pratiques pour participer au concours 2006-2007 :

– présentation du concours de poèmes 2006-2007

– fiche bilan pour les sections

– fiche d’inscription section

– fiche de participation

– Palmarès du concours

Paris, le 10 juillet

Share This