06 juillet 2004 : La LDH condamne les violences contre les sans papiers

La Ligue des droits de l’Homme s’inquiète de la tournure qu’a pris l’évacuation du Square Séverine à Paris 20ème.

 

La LDH dénonce le nombre d’arrestations et la violence avec laquelle se sont déroulées les interpellations occasionnant plusieurs hospitalisations de sans papiers.

 

Le refus de dialogue du Préfet de Police de Paris tant avec les élus qu’avec les représentants des sans papiers ne peut que conduire à une impasse.

 

La LDH rappelle qu’à Lille, le Préfet a accepté de réexaminer plus de 500 dossiers. La LDH invite solennellement le Préfet de Police de Paris à réexaminer les situations.

 

Plus largement encore, elle dénonce les méfaits de la loi Sarkozy, qui, associée à la loi sur la Sécurité intérieure, met les sans papiers dans des situations de plus en plus précaires au mépris de leurs droits individuels.

 

Paris, le 5 juillet 2004

Share This