La LDH soutient de film « Leave To Remain », de Bruce Goodison

affiche leave to remain (2)

Sortie le 9 mars 2016

Trois adolescents demandent l’asile au Royaume-Uni, laissant derrière eux leurs familles et leur passé, dans l’espoir d’une vie plus sûre. Dans l’attente de leur statut de réfugié, ces jeunes doivent faire face au système d’asile, jeu impitoyable dominé par le hasard.

Basé sur des faits réels, Leave to Remain raconte le quotidien cruel de milliers de jeunes arrivés seuls et terrifiés sur les rives anglaises. Porté par le célèbre Toby Jones, le casting est constitué de jeunes talents, la plupart immigrés eux-mêmes.

Bruce Goodison est un documentariste réputé outre-Manche, lauréat notamment d’un BAFTA (British Academy of Film and Television Arts) pour Our War, documentaire qui suivait le quotidien des soldats envoyés en Afghanistan. Bien qu’inspiré de faits réels et trouvant une forte résonance dans l’actualité, Leave To Remain est son premier long-métrage de fiction.

Ce film offre une approche très naturaliste de la vie de jeunes migrants à leur arrivée dans le pays tant convoité. On suit un groupe constitué autour de l’enseignant et des animateurs chargés de l’accueil de ces jeunes, pendant la période où est examinée leur demande d’asile. On vit au plus près d’eux, et se développe une empathie qui fait ressentir au spectateur l’attente terrible du couperet, qui tombe le plus souvent, pour leur dénier le droit au séjour ; tout est bon, en effet, pour trouver la faille qui permettra ce refus : on considère que le jeune simule, ment sur son âge, son origine…

Mais à ce premier « suspens », le réalisateur en a ajouté un second, autour d’un ressort dramatique qui tord quelque peu le réalisme documentaire mais complexifie de façon très intéressante le propos. Et donne au film de fiction un fil conducteur qui nous tient en haleine, et dont le dénouement montre qu’on aurait tort de juger trop vite : bourreaux ou victimes, beaucoup de ces jeunes ont vécu l’enfer.

Ce film a le mérite de nous faire rencontrer ces jeunes, qu’en France on appelle « Mie » (pour mineurs isolés étrangers), et de nous amener à les considérer pour ce qu’ils sont : des enfants à accueillir, à entourer et protéger.

 

Leave To Remain
Fiction, Grande-Bretagne, 2015
Durée :
1h30
Réalisation : Bruce Goodison
Production : Kate Cook et James Levison
Distribution : Chapeau Melon Distribution
Musique : Alt-J

Voir la bande-annonce du film