Grenoble 2017, la LDH en congrès, vent debout pour la défense des droits et des libertés

Du 3 au 5 juin 2017, la Ligue des droits de l’Homme a réuni ses délégués, représentant les sections, fédérations et comités régionaux, lors de son 89e congrès national, à Grenoble.
Le président de Grenoble-Alpes métropole, Christophe Ferrari, et le maire de Grenoble, Eric Piolle, ont montré leur attachement à la défense des droits et à la lutte contre les discriminations.

La solidarité et les droits des femmes au cœur du congrès

La LDH a mis à l’honneur la solidarité en recevant les délinquants solidaires, Léopold Jacquens et Pierre-Alain Mannoni, ainsi que les droits des femmes partout dans le monde en accueillant Nabia Haddouche, présidente de l’Association démocratique des femmes du Maroc (ADFM) et vice-présidente d’EuroMed Droits, Magda Grabowska, chercheuse en sciences sociales et militante féministe, Pinar Selek, sociologue, écrivaine et militante féministe membre de la LDH de Nice.

Un congrès tourné vers l’international

Maryse Artiguelong, vice-présidente de la Fédération internationale des Ligues des droits de l’Homme (FIDH), Claude Debrulle, secrétaire général de l’Association européenne pour la défense des droits de l’Homme (AEDH), Michel Tubiana, président d’EuroMed Droits, ont rappelé l’importance de la défense des droits et des libertés, notamment dans le contexte actuel et face à la promulgation de l’état d’urgence.

Le congrès a adopté trois résolutions :

Vive la démocratie ! – La démocratie est l’avenir du monde, à condition que le monde s’en occupe. Car les droits, les libertés, la fraternité et le bien-être, s’ils sont rendus possible par la démocratie en sont aussi la condition et l’horizon, un objectif qui doit sans cesse être réaffirmé.
La lutte contre le racisme ne se divise pas – La LDH réaffirme son engagement dans la lutte contre le racisme sous toutes ses formes et appelle les organisations et personnes, à se rassembler pour mieux organiser un combat nécessairement commun.
Législatives 2017, voter pour les droits et les libertés – La protection des libertés individuelles et collectives est un impératif démocratique. Nous appelons donc les électrices et les électeurs à se déterminer. Ils, elles, détiennent le pouvoir de faire changer les choses et d’imposer leur volonté d’une société plus libre, plus égale, et plus fraternelle.

La LDH en action

Le rapport moral, le rapport d’activités et le rapport financier ont été adoptés par une forte majorité des délégué-e-s des sections.
Un message de soutien a été adressé à l’action des ligueurs de Corse.

Malik Salemkour élu président de la LDH

A l’issue du congrès, le Comité central renouvelé a élu le Bureau national. Malik Salemkour a été élu président de la LDH. Maryse Artiguelong, Françoise Castex et Dominique Noguères sont vice-présidentes ; Dominique Guibert est secrétaire général ; Martine Cocquet, Stéphane Lenoël, Fabienne Messica et Vincent Rebérioux sont secrétaires généraux adjoints. Alain Esmery est trésorier national. Stéphanie Calvo, Patrick Canin, Philippe Legrand et Jan Robert Suesser sont membres du Bureau national.
Le congrès a élu par acclamation Françoise Dumont présidente d’honneur.

Alimi Arié, Artiguelong Maryse, Bordji Sandra, Bectarte Clémence, Biache Roland, Blondin Stéphane, Calvo Stephanie, Canin Patrick, Castex Françoise, Cocquet Martine, Coquard Yves, Djerrah Nadja, Esmery Alain, Eynaud Bernard, Garrigues Paul, Gharbi Mohamed, Ghermani Odile, Grethen Geneviève, Guibert Dominique, Hamida Khaled, Lacoste Lucie, Laville Philippe, Legrand Philippe, Lelièvre Jean-Marie, Lemétayer Germaine, Lenoël Stéphane, Levasseur Fabienne, Manceron Gilles, Messica Fabienne, Mignard Jean-François, Miné Michel, Molesin Julien, Montacié Jacques, Nakache Pascal, Noguères Dominique, Nowak Clémence, Pineau Philippe, Rafier Jean-Pierre, Ramond Thierry, Rebérioux Vincent, Salemkour Malik, Selek Pinar, Stervinou Matthieu, Suesser Jan Robert, Tricoire Agnès, Tubiana Michel, Véron Christiane, Vossah Koffi composent désormais le Comité central.

Grenoble, le 5 juin 2017

 

Revivez les moments forts du congrès !

Le 89e congrès de la Ligue des droits de l’Homme se tient les 3, 4 et 5 juin 2017, à l’université de Grenoble, en Auvergne-Rhône-Alpes.

Retrouvez jour après jour en ligne (ici et sur la chaine Youtube de la LDH) l’essentiel des interventions qui ont rythmé les échanges des ligueuses et des ligueurs lors du congrès.

Première journée

- L’intervention de Stéphane Pillet, délégué régional Rhône-Alpes de la LDH, ouvre le 89e congrès.

- Maryse Artiguelong prend la parole en tant que vice-présidente de la FIDH pour rappeler nos objectifs communs : la défense des droits et des libertés de toutes et tous, fragilisés par le terrorisme et l’état d’urgence.

- Claude Debrulle, secrétaire général de l’AEDH, s’interroge sur les mesures mises en place contre le terrorisme, dans un contexte de fragilité de l’Union Européenne.

- Intervention de Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes métropole.

- La rencontre « Avec les délinquants de la solidarité », Pierre-Alain Mannoni et Léopold Jacquens, clôture cette première journée sur un moment fort !

Deuxième journée

- Michel Tubiana, en tant que président d’EuroMed Droits, débute la journée en rapportant la fragilité des droits et libertés dans certains pays de la région euro-méditerranéenne.

-  le moment fort de la journée : « Partout dans le monde, les femmes défendent leurs droits », avec les témoignages de Nabia Haddouche et Magda Grabowska, ainsi que la vidéo de Pinar Selek.

- la présentation du rapport moral de la LDH, suivie d’un débat et d’un vote. Au-delà du rapport de la LDH sur les activités menées depuis deux ans, il s’agit de proposer aux congressistes les lignes directrices de notre engagement pour les deux années à venir, et d’évoquer les défis auxquels nous devrons faire face, quelques semaines après un changement majeur de la conjoncture politique

- la présentation des projets de résolution « La lutte contre le racisme ne se divise pas » et « Vive la démocratie ! »

- le renouvellement des instances dirigeantes de la LDH dont, cette année, la présidence : Malik Salemkour, élu président.

N’hésitez pas à retrouver également ces échanges sur les réseaux sociaux, moment privilégié pour la vie et le fonctionnement de toute association. #CongresLDH2017

 

Découvrez les coulisses du congrès !

 

Téléchargez l’ordre du jour du 89e congrès de la LDH

 

 

Share This