Quand le Front national croit régler ses comptes en se faisant passer pour la LDH

Communiqué LDH

Le Front national ne recule décidément devant rien, tant pour diffuser ses idées nauséabondes que régler ses comptes internes.

Visiblement frustré de perdre ses élus au conseil municipal de la ville, le Front national de Brignoles vient d’adresser à l’un d’eux un courriel usurpant la signature de la Ligue des droits de l’Homme lui proposant d’accueillir des réfugiés à son domicile. Comme à son habitude, les membres de ce parti n’hésitent pas à instrumentaliser et manipuler les faits au bénéfice de ce qu’ils estiment être leur avantage. Ainsi, c’est en jouant cyniquement sur la solidarité avec les réfugiés que la section locale du FN a cru pouvoir gérer ses incohérences internes et sa dérive politique.

Les habitantes et les habitants de Brignoles peuvent à cette occasion juger sur pièce de la qualité des idées et des pratiques malhonnêtes de ce parti. Pour sa part, la Ligue des droits de l’Homme dénonce la malhonnêteté des comportements évoqués et se réserve la possibilité de leur donner les suites judiciaires qui lui paraîtront opportunes.

Paris, le 14 octobre 2016

 

Téléchargez le communiqué

Share This