Arménie

Le Sénat doit reconnaître le génocide du peuple arménien

La conférence des présidents du Sénat a refusé, le 22 février 2000, d’inscrire à l’ordre du jour de cette assemblée la proposition de loi, déjà votée à l’unanimité par l’Assemblée Nationale le 29 mai 1998, et reconnaissant officiellement le génocide commis en 1915 par les autorités turques à l’encontre de ses ressortissants d’origine arménienne.