Loi Sécurité globale mais libertés minimales. Mobilisez-vous !

Après une première mobilisation contre cette proposition de loi liberticide avec une plateforme d’interpellation des député-es (plus de 13 000 interpellations), nous vous invitons à poursuivre la mobilisation. La proposition de loi ayant été votée à l’Assemblée nationale, elle va désormais passer au Sénat à partir du 16 mars 2021. Utilisez la plateforme pour interpeller cette fois vos sénatrices et sénateurs ! Nous comptons sur vous pour leur faire connaître nos arguments et leurs demander de ne pas voter cette loi dangereuse pour notre Etat de droit.

Les rassemblements organisés partout en France, souvent à l’appel de la LDH et de ses partenaires, ont été un immense succès. Poursuivons cette mobilisation du 13 au 20 mars, partout en France (voir détails ci-dessous).

La LDH est membre du collectif StopLoiSécuritéGlobale, en savoir plus.

 


Plateforme d'interpellation des sénatrices et sénateurs

Après avoir cliqué sur « envoyer le message » vous allez être redirigé vers votre boite mail. Vous avez alors la possibilité de l’agrémenter de points qui vous tiennent à cœur (que vous pouvez rédiger vous-même ou sélectionner dans la lettre détaillée en-dessous de l’encadré). Vous pouvez également copier-coller la lettre détaillée, avec l’ensemble des arguments développés. N’hésitez pas à changer l’objet du mail.


Interpellez les sénateurs sur Twitter !

Ci-dessous la lettre détaillée, avec l’ensemble des arguments développés. Vous pouvez vous en inspirer pour agrémenter le message ci-dessus (avec les paragraphe indiqués en gras) ou la reprendre entièrement.

Madame la sénatrice, monsieur le sénateur,

Vous serez amené-e le 16 mars à vous prononcer sur la proposition de loi « Sécurité globale ».

Ce texte prévoit d’étendre aux polices municipales des compétences de la police nationale. La police municipale n’est pas sous la responsabilité directe de l’autorité judiciaire, or elle va être amenée à constater des délits. De plus, certains délits listés font l’objet de la procédure d’amende forfaitaire délictuelle, de sorte que le contrôle de l’autorité judiciaire sera encore plus lointain, avec un grand risque de dévoiement pour les personnes. Ceci, alors que la police municipale ne reçoit pas la formation adéquate. Et qu’une grande disparité des territoires est à craindre du fait de l’inégalité de ressources des communes. Le désengagement de l’Etat dans le domaine de la sécurité du quotidien est inquiétant pour l’égalité des citoyens. La police municipale, en étant sollicitée pour davantage de répression, pourra-t-elle être le vecteur d’une relation de confiance entre les forces de sécurité et les citoyens ? Et qui vérifiera le respect de la déontologie des policiers municipaux ?

De plus, ce texte organise une privatisation de la police en contradiction flagrante avec les normes constitutionnelles en déléguant aux agents privés de sécurité des pouvoirs réservés à la police judiciaire, sous prétexte de lutte contre le terrorisme. Il n’est pas admissible que l’habilitation par l’employeur et l’agrément prévu par l’article R. 613-6 du code de la sécurité intérieure pour pratiquer une palpation de sécurité sur une personne soient supprimés. Ce sont des garanties alors qu’il est constaté que les agents ne connaissent pas les règles de droit applicables, par manque de formation. Par ailleurs, l’alignement du régime de la circonstance aggravante de la qualité d’agent privé de sécurité sur celui des policiers, démontre qu’une assimilation est à l’œuvre, alors même qu’il s’agit d’entreprises privées. 

Allant encore plus loin dans la surenchère sécuritaire, il prévoit d’instaurer une surveillance généralisée de l’espace public, en autorisant l’Etat à utiliser des drones avec caméras, portant une atteinte grave à l’intimité de la vie privée, aux données personnelles, puisque les drones pourront visualiser des intérieurs, mais également à la liberté de manifester, car la possibilité d’être suivi, voire identifié peut dissuader des manifestants, de peur d’être fiché.

Il permettrait aussi l’utilisation immédiate des images des « caméras mobiles » portées par les policiers et leur analyse automatisée pour reconnaître en temps réel l’identité de tous les manifestants (reconnaissance faciale).

La réécriture de l’article 24 de la PPL (qui devient un délit de provocation) ne modifie pas notre analyse : ce texte sera un support qui justifiera des pratiques policières déjà existantes d’interdiction de filmer, sous menace de placement en garde à vue ou en frappant des manifestants, des observatrices et observateurs citoyens ou des journalistes. Une telle mesure, avec des sanctions très lourdes (5 ans d’emprisonnement et 75.000 € d’amende) empêcherait tout contrôle citoyen, voire le travail des journalistes, en favorisant l’impunité d’auteurs de violences policières.

Il est parfaitement inconcevable que des forces de l’ordre soient habilitées à garder leur arme hors service dans des lieux recevant du public.

Et la suppression du crédit de réduction de peine des personnes commettant des violences à l’égard des forces de l’ordre est une mesure contre-productive, puisque ces crédits sont un outil de régulation pour le service pénitentiaire et non une moindre prise en compte de la gravité de l’infraction.

Parce que les risques sont considérables, je vous appelle à rejeter cette proposition de loi liberticide qui menace gravement les principes fondamentaux de notre démocratie et l’Etat de droit.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de ma respectueuse considération.


Rassemblements contre la PPL "Sécurité Globale"

Le samedi 6 mars, à 11h sur l’esplanade Jean-Louis Frot, à Rochefort.

Le samedi 6 mars à 15h, devant les halles de Concarneau.

Du 13 au 20 mars, partout en France (infos à venir).

Le mardi 16 mars devant le Sénat à Paris et les préfectures/sous-préfectures en régions (infos à venir).

Le samedi 20 mars lors des marches des collectifs de familles et victimes de violences policières, notamment celle qui se déroulera à Paris de la place Edmond-Rostand vers Bastille.

Le lundi 16 novembre à 17h30 devant la préfecture de la Savoie, place Caffe à Chambéry.

Le mardi 17 novembre à 18h, place de Beaune à Chalon sur Saône (près du kiosque).

Le mardi 17 novembre à 18h devant le tribunal judiciaire de Nice.

Le mardi 17 novembre à 18h au monument aux combattants de la Haute-Garonne, allées Forain-François Verdier à Toulouse.

Le mardi 17 novembre à 18h devant la préfecture de la Sarthe au Mans.

Le mardi 17 novembre à 17h30 devant la préfecture de Troyes.

Le mardi 17 novembre à 18h devant la préfecture du Rhône à Lyon.

Le mardi 17 novembre à 17h30 devant la préfecture de Nantes.

Le samedi 21 novembre à 10h sous l’arbre de la liberté à Périgueux.

Le samedi 21 novembre à 10h place Jeanne Hachette à Beauvais.

Le samedi 21 novembre à 10h30 sur le parvis des droits de l’Homme à Niort.

Le samedi 21 novembre à 11h place des droits de l’Homme à Saint-Brieuc.

Le samedi 21 novembre à 11h sur le parvis des droits de l’Homme à Lille.

Le samedi 21 novembre à 11h devant l’Hôtel de Police, 206 rue du Comté de Melgueil, à Montpellier.

Le samedi 21 novembre à 11h devant la préfecture à Limoges.

Le samedi 21 novembre à 11h devant la sous-préfecture à Roanne.

Le samedi 21 novembre à 14h30 place du Trocadéro à Paris.

Le samedi 21 novembre à 14h30 devant la sous-préfecture, à Béziers.

Le samedi 21 novembre à 14h30 devant le palais de justice à Rouen.

Le samedi 21 novembre à 14h30 sur l’esplanade de l’Hôtel de ville du Havre.

Le samedi 21 novembre à 14h30 sur le Paquier à Annecy.

Le samedi 21 novembre à 15h place de l’Hôtel de ville à Poitiers.

Le samedi 21 novembre à 15h place Aristide Briand à Lorient.

Le samedi 21 novembre à 15h place Jean Jaurès à Saint-Etienne.

Le lundi 23 novembre à partir de 18h devant la sous-préfecture de Dunkerque.

Le mardi 24 novembre à partir de 18h devant la préfecture de la Sarthe au Mans.

Le mardi 24 novembre à partir de 18h devant la préfecture de Dijon.

Le mardi 24 novembre à 18h devant la préfecture de Vannes.

Le mardi 24 novembre à 18h place de la Comédie à Bourg-en-Bresse.

Le mardi 24 novembre à 18h devant la préfecture et les sous-préfectures de La Réunion.

Le jeudi 26 novembre de 18h à 19h30 devant la mairie de Quimper.

Le jeudi 26 novembre à 18h devant le monument aux combattants de la Haute-Garonne à Toulouse.

Le vendredi 27 novembre à 17h place de l’Amérique latine à Saint-Nazaire.

Le vendredi 27 novembre à 17h30 rue Haute Pierre devant le tribunal à Metz.

Le vendredi 27 novembre à 17h30 place du champ du Roy à Guingamp.

Le vendredi 27 novembre à 17h30 devant la préfecture à Nantes.

Le vendredi 27 novembre à 18h place Pasteur à Besançon.

Le samedi 28 novembre à 10h place du 8 octobre à Saint-Quentin dans l’Aisne.

Le samedi 28 novembre à 10h sous la Halle à Foix.

Le samedi 28 novembre à 10h place de l’Opéra à Toulon.

Le samedi 28 novembre à 10h30 place du Général de Gaulle au Havre.

Le samedi 28 novembre à 10h30 place Saint-Roch à Mont-de-Marsan.

Le samedi 28  novembre à 11h devant la préfecture à Clermont-Ferrand.

Le samedi 28 novembre à 11h devant le parvis de l’Hôtel de ville à Montpellier.

Le samedi 28 novembre à 11h devant la préfecture à Limoges.

Le samedi 28 novembre à 11h quai de la Garonne à La Réole.

Le samedi 28 novembre à 11h sur la place Max Lejeune à Abbeville.

Le samedi 28 novembre à 11h devant le théâtre, place Georges Pompidou (dite place ovale) à Montigny-le-Bretonneux.

Le samedi 28 novembre à 11h place de la République à Rennes.

Le samedi 28 novembre à 11h place de la République à Lille.

Le samedi 28 novembre à 11h devant la préfecture de Moulins.

Le samedi 28 novembre à 11h place Piquand à Montluçon.

Le samedi 28 novembre à 11h place Jeanne Hachette à Beauvais.

Le samedi 28 novembre à 11h devant l’Hôtel de ville à Creil.

Le samedi 28 novembre à 11h devant la préfecture à Rodez.

Le samedi 28 novembre à 11h devant la sous-préfecture à Villefranche-de-Rouergue.

Le samedi 28 novembre à 11h devant la sous préfecture à Brive la Gaillarde.

Le samedi 28 novembre à 11h30 parvis des droits de l’Homme mairie de Niort.

Le samedi 28 novembre à 12h théâtre de Verdun, à côté de la salle Pierre Mendès France à Nogent-le-Rotrou.

Le samedi 28 novembre à partir de 12h30 place de la République à Strasbourg.

Le samedi 28 novembre à 14h place Gambetta à Amiens.

Le samedi 28 novembre à 14h place du Mandarous à Millau.

Le samedi 28 novembre à 14h vieux port à Marseille.

Le samedi 28 novembre à 14h devant la préfecture à Nîmes.

Le samedi 28 novembre à 14h place Colbert à Reims.

Le samedi 28 novembre à 14h place de la République à Paris.

Le samedi 28 novembre à 14h place de la Bourse à Bordeaux.

Le samedi 28 novembre à 14h place Verdun à Grenoble.

Le samedi 28 novembre à 14h place de la gare à Vitré.

Le samedi 28 novembre à 14h, place de la Victoire à Perpignan.

Le samedi 28 novembre à 14h30 à la Fontaine monumentale à Valence.

Le samedi 28 novembre à 14h30 place Maginot à Nancy.

Le samedi 28 novembre à 14h30 à la Pierre aux poissons à Montbéliard.

Le samedi 28 novembre à 14h30 devant le portail des Jacobins à Carcassonne.

Le samedi 28 novembre à 14h30 place de la République à Caen.

Le samedi 28 novembre à 14h30 au Jardin du Mail à Angers.

Le samedi 28 novembre à 14h30 Place Bilange à Saumur.

Le samedi 28 novembre à 15h place des Otages à Morlaix.

Le samedi 28 novembre à 15h devant la mairie à Coutances.

Le samedi 28 novembre à 15h devant l’Hôtel de ville place du Maréchal-Leclerc à Poitiers.

Le samedi 28 novembre à 15h place Jean Jaurès à Saint-Etienne.

Le samedi 28 novembre à 15h esplanade Saint Vincent à Saint-Malo.

Le samedi 28 novembre à 15h place de la liberté à Brest.

Le samedi 28 novembre à 15h place de la République à Châteauroux.

Le samedi 28 novembre à 15h place de la mairie à Avranches.

Le samedi 28 novembre à 15h devant la mairie à Cherbourg.

Le samedi 28 novembre à 15h sur le port à Vannes.

Le samedi 28 novembre à 15h parvis du Grand Théâtre à Lorient.

Le samedi 28 novembre à 15h place du 18 Juin à Laval.

Le samedi 28 novembre à 15h place de la poste à Vichy.

Le samedi 28 novembre à 15h devant la préfecture à Bourg en Bresse.

Mais aussi le 28 novembre à Angoulême, Annecy, Chambéry, Roanne, Lyon, Perpignan, La Roche-sur-Yon…

Le mardi 1er décembre à 18h place de la préfecture au Mans.

Le jeudi 3 décembre à 18h au monument des combattants de Haute-Garonne à Toulouse.

Le vendredi 4 décembre à 17h30 devant la sous-préfecture à Fontenay-le-Comte.

Le vendredi 4 décembre à 18h place de la Victoire à Bordeaux.

Le vendredi 4 décembre de 19h à 20h devant la stèle de René Cassin, place du Rondeau à Rambouillet.

Le samedi 5 décembre à 10h de la sous-préfecture à la place du marché des champs plaisants à Sens.

Le samedi à 10h sous l’arbre de la liberté place André Maurois à Périgueux.

Le samedi 5 décembre à 10h30 place de l’Amérique latine à Saint-Nazaire.

Le samedi 5 décembre à 10h30 carrefour Tourny à Limoges.

Le samedi 5 décembre à 10h30 place de Vigan à Albi.

Le samedi 5 décembre à 10h30 devant pôle emploi avenue Jean Jaurès à Millau.

Le samedi 5 décembre à 10h30 place d’Armes devant les impôts à Rodez.

Le samedi 5 décembre à 11h place de l’Hôtel de ville jusqu’au square du Boulingrin à Chaumont (en Haute-Marne).

Le samedi 5 décembre à 11h place de l’Hôtel de ville à Abbeville.

Le samedi 5 décembre à 11h30 au monument des combattants de Haute-Garonne à Toulouse.

Le samedi 5 décembre à 12h théâtre de Verdure à côté de la salle Pierre Mendès France
à Nogent-le-Rotrou.

Le samedi 5 décembre à 14h place de Comédie à Montpellier.

Le samedi 5 décembre à 14h parvis des droits de l’Homme à Metz.

Le samedi 5 décembre à 14h au vieux port à Marseille.

Le samedi 5 décembre à 14h place de la Liberté à Toulon.

Le samedi 5 décembre à 14h de la porte des Lilas à la place de la République à Paris.

Le samedi 5 décembre à 14h place de la République à Strasbourg.

Le samedi 5 décembre à 14h place de la révolution à Besançon.

Le samedi 5 décembre à 14h place Garibaldi à Nice.

Le samedi 5 décembre à 14h devant la préfecture d’Annecy.

Le samedi 5 décembre à 14h devant la préfecture à Carcassonne.

Le samedi 5 décembre à 14h place Corbis à Belfort.

Le samedi 5 décembre à 14h place Seraucourt à Bourges.

Le samedi 5 décembre à 14h30 théâtre des arts à Rouen.

Le samedi 5 décembre à 14h30 esplanade de la Résistance à Dinan.

Le samedi 5 décembre à 14h30 place de la République à Dijon.

Le samedi 5 décembre à 14h30 place du Palais de justice à Chambéry.

Le samedi 5 décembre à 14h30 à l’arbre de la paix, boulevard Eurvin à Boulogne-sur-Mer.

Le samedi 5 décembre à 14h30 place de Beaune à Chalon-sur-Saône.

Le samedi 5 décembre à 15h devant la préfecture d’Epinal.

Le samedi 5 décembre à 15h devant la préfecture à Nantes.

Le samedi 5 décembre à 15h devant la préfecture à Bourg en Bresse.

Le samedi 5 décembre à 15h parvis de la préfecture au Mans.

Le samedi 5 décembre à 15h place de Jaude à Clermont-Ferrand.

Le samedi 5 décembre à 15h esplanade du port à Vannes.

Le samedi 5 décembre à 15h30 sur les allées de la liberté, devant le kiosque à musique à Cannes.

Le samedi 5 décembre à 16h30 place Jules Ferry à Lorient.

Le jeudi 10 décembre à 18h devant la sous-préfecture d’Issoire.

Le vendredi 11 décembre à 18h devant la préfecture à Mont-de-Marsan.

Le vendredi 11 décembre à 18h devant la sous-préfecture à Dax.

Le samedi 12 décembre à 10h place André Maurois sous l’arbre de la liberté à Périgueux.

Le samedi 12 décembre à 10h place de l’Opéra à Toulon.

Le samedi 12 décembre à 10h30 place Jeanne Hachette à Beauvais.

Le samedi 12 décembre à 10h30 devant le monument aux morts (rue des combattants) à Loudéac.

Le samedi 12 décembre à 10h30 à Baud.

Le samedi 12 décembre à 11h place de l’Hôtel de ville à Abbeville.

Le samedi 12 décembre à 11h place de la République à Vitré.

Le samedi 12 décembre à 11h devant la préfecture à Limoges.

Le samedi 12 décembre à 11h en bas des Allées Maillol, face au cinéma Castillet (Bd Wilspon) à Perpignan.

Le samedi  12 décembre à 11h Antigone place du Nombre d’Or à Montpellier.

Le samedi 12 décembre à 11h sur la place du Vigan à Albi.

Le samedi 12 décembre à 11h place de la République à Châteauroux.

Le samedi 12 décembre à 11h (lieu à venir) à Saint-Brieuc.

Le samedi 12 décembre à 14h devant la mairie de Grenoble.

Le samedi 12 décembre à 14h devant la préfecture à Annecy.

Le samedi 12 décembre à 14h au métro Saint-Cyprien à Toulouse.

Le samedi 12 décembre à 14h au Vieux port à Marseille.

Le samedi 12 décembre à 14h place Franklin à Mulhouse.

Le samedi 12 décembre à 14h place Maginot à Nancy.

Le samedi 12 décembre à 14h place de la République à Strasbourg.

Le samedi 12 décembre à 14h30 place de Beaune à Chalon-sur-Sâone.

Le samedi 12 décembre à 14h30 place de Verdun à Fontenay-le-Comte.

Le samedi 12 décembre à 14h30 devant le portail des Jacobins à Carcassonne.

Le samedi 12 décembre à 15h place Saint-Michel à Quimperlé.

Le samedi 12 décembre à 15h devant la mairie à Avranches.

Le samedi 12 décembre à 15h place de la préfecture au Mans.

Le samedi 12 décembre à 15h place Jean Moulin devant la préfecture à Laval.

Le samedi 12 décembre à 15h devant le parc Richelieu place Foch à Calais.

Le samedi 12 décembre à 15h esplanade Saint-Vincent à Saint-Malo.

Le samedi 12 décembre à 15h place des droits de l’Homme (Nelson Mandela) à Saint-Nazaire.

Le samedi 12 décembre à 15h esplanade Lamartine à Mâcon.

Le samedi 12 décembre à 15h devant la préfecture de Bourg-en-Bresse.

Le jeudi 17 décembre à 18h au carré du port à Toulon.

Le samedi 19 décembre à 11h place de la mairie à Abbeville.

Le samedi 19 décembre à 11h esplanade Jean-louis Frot à Rochefort.

Le samedi 19 décembre à 14h place Franklin à Mulhouse.

Le samedi 19 décembre à 14h30 sur l’Esplanade du Port Villiers (Statue Niepce) à Chalon-sur-Saône.

Le samedi 19 décembre à 15h place Saint-Michel à Quimperlé.

Le dimanche 20 décembre à 15h esplanade Jean-Louis Frot à Rochefort.

Le samedi 26 décembre, à 11h esplanade Jean-Louis Frot à Rochefort.

Le samedi 9 janvier à 10h, place de l’Opéra à Toulon.

Le samedi 9 janvier à 11h, esplanade Jean-Louis Frot à Rochefort.

Le samedi 9 janvier à 15h, place Saint-Michel à Quimper.

Le samedi 16 janvier à 14h, entre place Daumesnil et Bastille à Paris.

Le samedi 16 janvier à 9h15,  place de la mairie à Capbreton.

Le samedi 16 janvier à 10h, place de l’Opéra à Toulon.

Le samedi 16 janvier à 10h, place du 14 juillet à Sarlat.

Le samedi 16 janvier à 10h30, devant la mairie de Crozon.

Le samedi 16 janvier à 10h30, devant la mairie de Mantes-la-Jolie.

Le samedi 16 janvier à 10h30, place de la République à Bayonne.

Le samedi 16 janvier à 10h30, place Jeanne Hachette à Beauvais.

Le samedi 16 janvier à 10h30, place du 11 novembre à Laval.

Le samedi 16 janvier à 10h30, devant préfecture de Troyes.

Le samedi 16 janvier à 10h30, place de la Liberté à Lons-le-Saunier.

Le samedi 16 janvier à 10h30, place de la sous-préfecture à Dole.

Le samedi 16 janvier à 10h30, place de l’Abbaye à Saint-Claude.

Le samedi 16 janvier à 11h, devant la préfecture de Clermont-Ferrand.

Le samedi 16 janvier à 11h, devant la préfecture de Dijon.

Le samedi 16 janvier à 11h, devant la préfecture de Limoges.

Le samedi 16 janvier à 11h, parvis des droits de l’Homme à Niort.

Le samedi 16 janvier à 11h, place Duguesclin à Saint-Brieuc.

Le samedi 16 janvier à 11h, devant la mairie à Abbeville.

Le samedi 16 janvier à 11h, esplanade Jean-Louis Frot à Rochefort.

Le samedi 16 janvier à 11h, face à la préfecture place de la République à Lille.

Le samedi 16 janvier à 11h, place Ducale à Charleville-Mézière.

Le samedi 16 janvier à 11h, place Saint-Jean à Melun.

Le samedi 16 janvier à 11h, place de l’Hôtel de ville à Saint-Quentin.

Le samedi 16 janvier à 11h, devant le théâtre Jean Vilard à Montpellier.

Le samedi 16 janvier à 13h30, parvis des droits de l’Homme à Metz.

Le samedi 16 janvier à 14h, départ place des Quinconces côté quais à Bordeaux.

Le samedi 16 janvier à 14h, place de la République à Rennes.

Le samedi 16 janvier à 14h, place Maginot à Nancy.

Le samedi 16 janvier à 14h, devant la préfecture d’Annecy.

Le samedi 16 janvier à 14h, devant la préfecture de Nîmes.

Le samedi 16 janvier à 14h, place de la République à Strasbourg.

Le samedi 16 janvier à 14h, place Arnaud Bernard à Toulouse.

Le samedi 16 janvier à 14h, devant la gare à Nice.

Le samedi 16 janvier à 14h, au vieux port à Marseille.

Le samedi 16 janvier à 14h30, devant l’arbre de la Liberté à Périgueux.

Le samedi 16 janvier à 14h30, esplanade du Port Villiers à Chalon-sur-Saône.

Le samedi 16 janvier à 14h30, place du Palais de justice à Chambéry.

Le samedi 16 janvier à 14h30, devant la préfecture de Nantes.

Le samedi 16 janvier à 15h, place de l’Hôtel de ville au Havre.

Le samedi 16 janvier à 15h, devant l’Hôtel de ville de Cannes.

Le samedi 16 janvier à 15h, place de la France à Poitiers.

Le samedi 16 janvier à 15h, devant la préfecture de Bourg-en-Bresse.

Le samedi 16 janvier à 15h, du carrefour rue Jean Hus / rue Léonce Demalvilain à la sous-préfecture à Saint-Malo.

Le samedi 16 janvier à 15h, place Jean-Jaurès à Saint-Etienne.

Le samedi 16 janvier à 15h place Aristide Briand à Lorient.

Le samedi 16 janvier à 15h, place de la République à Châteauroux.

Le samedi 16 janvier à 15h, sur le parvis du théâtre à Pont-Audemer.

Le samedi 16 janvier à 15h, devant la préfecture de Bourg-en-Bresse.

Le samedi 16 janvier à 15h, place de la préfecture au Mans.

Le samedi 16 janvier à 16h, place de l’Amérique latine à Saint-Nazaire.

Le samedi 16 janvier à 16h, place Verdun devant la préfecture à Grenoble.

Le samedi 23 janvier à 11h30, place Charles de Gaulle à Royan.

Le samedi 23 janvier à 14h30, sur l’esplanade du port de Vannes.

Le samedi 23 janvier à 15h, devant les halles de Concarneau.

Le samedi 30 janvier à 13h place de la République à Paris.

Le samedi 30 janvier à 10h, place de l’Opéra à Toulon.

Le samedi 30 janvier à 10h30, place St Roch en direction de la préfecture, à Mont de Marsan.

Le samedi 30 janvier à 10h30, Halle de Villote, à Foix.

Le samedi 30 janvier de 10h30 à 12h, place du Balat à Murat.

Le samedi 30 janvier à 10h30, sous l’arbre de la liberté place André Maurois, à Périgueux.

Le samedi 30 janvier à 10h30, statue Duperré à la Rochelle.

Le samedi 30 janvier à 10h30, place aux Fleurs à Dole.

Le samedi 30 janvier de 10h30 à 12h00 au marché de Rocabey (angle du Bld de la Tour d’Auvergne et de la rue Jules Ferry), puis de 15h00 à 16h30 rue de la Saulaie (près du magasin Cultura / ZA La Madeleine), à Saint-Malo.

Le samedi 30 janvier à 11h, esplanade Jean-Louis Frot à Rochefort.

Le samedi 30 janvier à 11h, devant la sous-préfecture de Millau.

Le samedi 30 janvier à 11h, parcours : devant la préfecture – Comédie – parvis de l’Hôtel de ville à Montpellier.

Le samedi 30 janvier à 11h, devant la préfecture à Limoges.

Le samedi 30 janvier à 11h, place de la préfecture à Rodez.

Le samedi 30 janvier à 11h, place de la mairie à Abbeville.

Le samedi 30 janvier à 13h30, haut des allées Jean Jaurès à Toulouse.

le samedi 30 janvier à 14h, place de Verdun à grenoble.

Le samedi 30 janvier à 14h, porte de Paris à Arras.

Le samedi 30 janvier à 14h place Franklin à Mulhouse.

Le samedi 30 janvier à 14h, porte de Paris à Lille.

Le samedi 30 janvier à 14h, devant la gare SNCF à Nice.

Le samedi 30 janvier à 14h, place de la libération à Dijon.

Le samedi 30 janvier à 14h, place St Pierre à Mâcon.

Le samedi 30 janvier à 14h, porte de Paris à Poitiers.

Le samedi 30 janvier à 14h, à la mairie d’Avranche.

Le samedi 30 janvier à 14h, place Ducale à Charleville-Mézières.

Le samedi 30 janvier à 14h, place de la République à Strasbourg.

Le samedi 30 janvier à 14h30, place du 11 novembre à Laval.

Le samedi 30 janvier à 14h30, parvis des Nefs à Nantes.

Le samedi 30 janvier à 14h30, esplanade du port Villiers (statue Niepce) à Chalon-sur-Saône.

Le samedi 30 janvier à 14h30, place des Eléphants à Chambéry.

Le samedi 30 janvier à 14h30, place Viète à Fontenay-le-Comte.

Le samedi 30 janvier à 14h30, palais de justice à Saintes.

Le samedi 30 janvier à 14h30, place Maginot à Nancy.

Le samedi 30 janvier à 15h, place Saint-Michel à Quimper.

Le samedi 30 janvier à 15h, devant la gare SNCF à Cannes.

Le samedi 30 janvier à 15h, place Jules Ferry à Jean Jaurès à Saint-Etienne.

Le samedi 30 janvier à 15h, devant la préfecture de Bourg-en-Bresse.

Le samedi 30 janvier à 15h, place St-Nicolas à Coutances.

Le samedi 30 janvier à 15h, place de Jaude à Clermont-Ferrand.

Le samedi 30 janvier à 15h, place de la préfecture au Mans.

Le samedi 30 janvier à 15h, devant la sous-préfecture de Montbard.

Le samedi 30 janvier à 15h, place de l’Hôtel de ville au Havre.

Le samedi 30 janvier à 15h, place Sainte Croix, sous la halle, à Bernay.

Le samedi 30 janvier à 15h, place des droits de l’Homme à Saint-Nazaire.

Le samedi 6 février à 10h30 devant l’arbre de la Liberté à Périgueux.

Le samedi 6 février à 15h devant les halles à Concarneau.

Le samedi 13 février à 11h, esplanade Jean-Louis Frot à Rochefort.

Le samedi 13 février à 14h, place de la République à Strasbourg.

Le samedi 13 février à 15h place Saint Michel à Quimperlé.

Le samedi 20 février à 11h, esplanade Jean-louis Frot à Rochefort. 

Le samedi 20 février à 15h, place Aristide Briand à Lorient.

Le samedi 20 février à 15h devant les halles de Concarneau.

Le samedi 27 février à 10h30, devant l’arbre de la Liberté à Périgueux.

Le samedi 27 février à 11h, esplanade Jean-Louis Frot à Rochefort.

Le samedi 27 février à 14h, place Coimbra à Poitiers.

Le samedi 27 février à 14h, place du Port-Villiers à Chalon-Sur-Saone.

Le rassemblement que vous cherchez n’est pas dans la liste ?

Contactez la section LDH la plus proche de chez vous.

Carte en cours d’actualisation

Kit de mobilisation : comment manifester pendant le confinement

Retrouvez tous les documents nécessaires pour aller manifester pendant la période d’état d’urgence sanitaire, sous couvre-feu ou confinement, ainsi que plusieurs conseils pratiques.

Et pour en savoir plus sur vos droits :

Télécharger et diffuser largement :

 

Actualités

4.03.2021 “Mobilisation générale du 13 au 20 mars pour nos libertés !” Lire le communiqué commun

11.2020 | “L’obsession sécuritaire” Lire le communiqué de la LDH

8.11.2020 | “Une proposition de loi Sécurité globale contre la liberté de la presse” Lire le communiqué commun

9.11.2020 | “Cachez ces violences policières que je ne saurais voir” Lire la tribune signée par la LDH

11.11.2020 | “Police partout, images nulle part” Lire la tribune signée par la LDH

12.11.2020 | “Contre la loi Sécurité globale, défendons la liberté de manifester” Communiqué de L’Observatoire des libertés et du numérique, dont la LDH est membre

13.11.2020 | “Proposition de loi relative à la sécurité globale : la CNCDH s’alarme du contournement des processus démocratiques” Communiqué de la CNCDH, dont la LDH est membre

13.11.2020 | “Pour la liberté d’informer et d’être informé ! Pour la liberté d’expression contre une loi liberticide !” Appel à rassemblement le 17 et le 21 novembre

16.11.2020 | “Loi Sécurité globale : la France rappelée à l’ordre par l’ONU” suite à sa saisie par la LDH. Lire le communiqué de la LDH

17.11.2020 | “La police est une force publique, sa publicité est la sauvegarde du peuple” Lire la lettre ouverte des observatoires citoyens des libertés publiques aux députés

18.11.2020 | “PPL Sécurité globale : la liberté d’informer attaquée lors du rassemblement pour le droit à l’information” Lire le communiqué commun signé par la LDH

23.11.2020 | “Retour sur les rassemblements du 21 novembre” Lire le communiqué de la Coordination StopLoiSécuritéGlobale, dont la LDH est membre

26.11.2020 | “Lettre ouverte de la Coordination pour la Marche des libertés à M. Lallement” Lire la lettre de la Coordination, dont la LDH est membre

26.11.2020 | “Appel pour les marches des libertés samedi 28 novembre partout en France” Lire l’appel signé par la LDH

2.12.2020 | “Retrait de la loi Sécurité globale : Marche des libertés et des justices le 5 décembre” Lire le communiqué de la coordination, dont la LDH est membre

7.12.2020 | “Poursuivons la mobilisation jusqu’au retrait” Lire le communiqué de la coordination StopLoiSécuritéGlobale

24.12.2020 | “Mobilisons-nous les 3, 16 et 30 janvier contre la loi Sécurité globale et les autres textes liberticides” Lire le communiqué de la coordination, dont la LDH est membre

12.12.2021 | “Marchons partout pour les libertés et contre l’arbitraire ce samedi 16 janvier” Lire le communiqué de la coordination, dont la LDH est membre

16.01.2021 | “200 000 personnes reprennent la Marche des libertés” Lire le communiqué

27.01.2021 | “Nouveaux rassemblements pour les libertés ce samedi 30 janvier partout en France” Lire le communiqué

Lire la revue de presse de la LDH

Restez informez, recevez la lettre d'information

Soutenez la LDH

En savoir plus...

Share This