Nous refusons la politique de la peur !

Assemblée du 8 février 2009

9h30 – 17h30

Bourse du Travail

9 rue Genin – 93200 Saint Denis

Métro : Saint Denis Porte de Paris (ligne 13)

Voulez-vous signer la pétition “Nous refusons la politique de la peur” ? Cliquez ici « La nuit n’est jamais complète

Il y a toujours puisque je le dis

Puisque je l’affirme

Au bout du chagrin une fenêtre ouverte »

Paul Eluard (cité par le SERPSY)

Décembre 2008 – Janvier 2009 : Montée en puissance des mouvements de refus de la politique de Sarkozy. Dans tous les domaines attaqués par ses discours, ses annonces et ses lois, les appels, les collectifs se multiplient, l’opposition se renforce.
Ce mouvement signe bien que le monde dangereux n’est pas celui que prétend sécuriser le président de la République mais bien celui qu’il bâtit à coups de politique destructrice de droits et de libertés. Nous avons dès le discours du 2 décembre du président de la République transformant l’hôpital psychiatrique en forteresse sécuritaire, appelé à un front uni du refus de la politique de la peur. Le “Manifeste pour des Etats généraux pour les droits et libertés” vient officialiser cette démarche et inviter tous les protagonistes de cette opposition à résister ensemble.

Notre assemblée du 8 février sera un temps préparatoire et le tremplin de lancement de cette initiative de convergence des nombreux collectifs en lutte. Il s’agit de trouver la forme d’une expression commune forte, l’affirmation d’un renversement possible du rapport de forces, la preuve qu’il y a des alternatives à la politique Sarkozy et que l’utopie concrète doit de nouveau prendre figure.
Ce mouvement est désormais en mesure d’assurer une pression de masse contre les réformes Sarkozy. Il ne doit pas être, et il n’est pas, seulement dans la dénonciation et la défense. Il nous paraît porteur d’ouverture à de la pensée déconstructrice de l’idéologie néolibérale en vogue, de potentiels de formulation d’orientations et recommandations pour une politique de justice, pour une politique de reconnaissance sociale. Cela vaut la peine d’y œuvrer, cela vaut la peine d’y croire.

Les thèmes qui nous semblent émerger et que nous proposons de mettre au travail sont :
- Transparence ou Surveillances ? Contrôles, fichages, rétentions.
- Le sécuritaire contre les sécurités
- Risque, contrôle social et libéralisme
- Populisme pénal ou claustration de l’individu ?
- La jeunesse est-elle une classe dangereuse ?
- Quels contre-pouvoirs contre la concentration des pouvoirs
- Nouvelles gouvernances et services publics

L’énuméré des appels et collectifs qui suit vient donner substance à notre propos et consistance à notre projet :

– Pasdezérodeconduite ;
– Base élève ;
– Appel contre la rétention de sûreté ;
– Appel contre la loi sur les récidives et les peines plancher ;
– Appel contre le fichier Edvige ;
– Touche pas à mon ADN ;
– Appel Non à la perpétuité sur ordonnance ;
– Appel des 39 La nuit sécuritaire ;
– Appel des hospitaliers contre la loi HPST ;
– Collectif national unitaire anti délation ;
– collectif Liberté, Égalité, Justice ;
– collectif des 3 C : collectif contre les franchises, collectif de défense des hôpitaux et maternités de proximité, convergence pour les services publics ;
– coordination nationale des universités ; …

Voulez-vous consulter le texte d’appel et l’ordre du jour de la réunion du 8 février ? Cliquez ici
Voulez-vous télécharger le manifeste pour des Etats généraux des droits et des libertés ? Cliquez ici

Si certains liens vers des documents apparaissent brisés dans cet
article, veuillez cliquer ci-dessous pour les télécharger :
Assemblée du 8 février
Manifeste pour des Etats généraux
Tract 29 janvier

Share This