4 mars 2004 : La LDH est signataire d’un communiqué protestant contre l’organisation d’un gala à Paris en faveur de l’armée israélienne

Un gala organisé au profit de l’armée israélienne est annoncé, à Paris, le 8 mars prochain.

Nos organisations s’élèvent contre la tenue d’une telle réunion.

L’armée israélienne occupe les territoires palestiniens conquis en 1967 au mépris de toutes les résolutions des Nations unies. Elle y applique la politique coloniale du gouvernement d’Ariel Sharon. Elle y instaure un véritable régime d’apartheid. Elle y viole les conventions de Genève, en infligeant des châtiments collectifs aux populations civiles, en recourant à la pratique des « boucliers humains », en s’opposant à la circulation d’ambulances. Elle n’hésite pas à se livrer à des exécutions extrajudiciaires ou à commettre, contre des villes ou camps palestiniens, des actes assimilables à des crimes de guerre. Elle pousse tout un peuple au désespoir, en l’humiliant, en saccageant son environnement, en l’affamant. Et elle concourt à présent à l’édification d’un « mur » qui annexe pratiquement une grande partie des territoires occupés, interdisant à un Etat palestinien souverain et viable de voir le jour.

L’action de l’armée israélienne hypothèque toute logique de paix dans cette région. Elle soulève d’ailleurs aujourd’hui des oppositions de plus en plus fortes parmi ses soldats et ses officiers. Nous sommes solidaires de ces actions courageuses.

Nos organisations agissent depuis des années :

– pour le retrait des troupes israéliennes des territoires occupés ;
– pour l’envoi immédiat d’une force internationale de protection du peuple palestinien à l’initiative de la France ;
– pour la suspension de l’accord d’association entre l’Union européenne et Israël ;
– pour les droits nationaux du peuple palestinien et l’application des résolutions des Nations unies ;
– pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens dans des Etats aux frontières sûres et reconnues ; 

Elles combattent également avec la plus grande détermination toutes les violences racistes en France, qu’elles visent des Juifs ou des Arabes.

C’est donc avec indignation qu’elles constatent qu’une armée d’occupation se prépare à venir glorifier ses entreprises odieuses et collecter des fonds pour les poursuivre.

Alors que les autorités françaises ont coutume de dénoncer l’importation du conflit du Proche-Orient sur le sol français, une manifestation aussi provocatrice ne peut qu’encourager les dérives communautaires dans notre pays. »

Premiers signataires : Abna Philistine (Enfants de Palestine). Les Alternatifs. Association pour la défense des droits de l’Homme au Maroc (ASDHOM). Association France-Palestine solidarité (AFPS). Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF). Coordination des appels pour une paix juste au Proche-Orient (CAPJPO). Coordination des comités Palestine d’Ile-de-France. Droits devant !! Ligue communiste révolutionnaire (LCR). Ligue des droits de l’Homme (LDH). Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP). Mouvement de la paix. Parti communiste français (PCF). Parti communiste des ouvriers de France (PCOF). Union générale des étudiants de Palestine (GUPS).

Paris, le 3 mars 2004

Share This