La LDH soutient le film documentaire « Merci patron ! », de François Ruffin

Affiche_merci patron_soulcie40X60 2

Sortie le 24 février 2016

 

C’est à François Ruffin, rédacteur en chef, et à son journal alternatif Fakir, qu’on doit ce film réjouissant sur un sujet qui ne l’est pas du tout. Il raconte l’histoire d’une famille d’ouvriers du Nord, les Klur, licenciés d’une usine textile appartenant à LVMH et délocalisée en Pologne. Chômeurs depuis quatre ans, ils vivent sans chauffage et en mangeant le moins possible, et sont menacés de saisie sur le seul bien qui leur reste : leur maison. Serge, le père, a décidé de faire comme dans La Petite Maison dans la prairie : si on veut lui prendre sa maison, il va la détruire.

Arrivent François Ruffin et sa bande de pieds nickelés, bien décidés à monter un coup fumant contre Bernard Arnault, crédité de plus de 30 milliards de chiffre d’affaires en 2015 et fragilisé par l’annonce de sa demande de naturalisation en Belgique. Ils tentent d’abord, sous prétexte d’établir un dialogue avec le patron, de s’immiscer dans une assemblée d’actionnaires mais se font rapidement éjecter ; c’est alors qu’ils changent de tactique et décident d’aider les Klur. Et ça va marcher.

Ils envoient une lettre à LVMH, réclamant 35 000 euros, le montant des dettes des Klur dont le patron est tenu pour responsable, et menacent de faire connaître leur situation à la presse et aux autorités politiques. Le groupe les rappelle et envoie un conseiller sécurité pour négocier : d’accord pour l’argent et un CDI chez Carrefour pour Serge Klur, mais surtout ne le dire et n’écrire à personne, et surtout pas à la CGT : « Vous êtes l’exception qui confirme la règle, pour les autres, c’est terminé. » La négociation est filmée en caméra cachée, dans la salle à manger des Klur, avec François Ruffin qui se fait passer pour leur fils.

Tout va bien : sauf que montrer le film est impossible, vu que le contrat prévoit le remboursement en cas de fuite… On vous laisse chercher par quelle combine ahurissante ils vont réussir à ficeler LVMH et à obliger Bernard Arnault, apeuré, à tenir son AG d’actionnaires suivante sous protection de la police, par peur de dangereux révolutionnaires…

Pour finir, barbecue dans le jardin, en chantant en chœur : « Merci patron ! » Bernard Arnault, cordialement invité, n’est pas venu.

L’histoire est véridique, et Fakir pas peu fier. Entre dénonciation satirique à la Michael Moore, rebondissements rocambolesques, carnaval nordique et conte de fées, ils ont aussi réussi leur film : une dénonciation des dérives effrénées du capitalisme, au mépris cynique de la vie des êtres humains qui travaillent pour lui.

 

Merci patron !
Film documentaire satirique franco-belge, 2015
Durée :
1h30
Réalisation : François Ruffin
Production : Mille et une productions – Fakir
Distribution : Jour2Fête – Fakir

 

 

Consultez la liste des projections-débats, régulièrement mise à jour.

Facebook mercipatronfakir