Quand Jacques Bompard prend la moitié de l’humanité pour ce qu’elle n’est pas

Communiqué LDH

Sous prétexte de rendre à l’avortement son « caractère exceptionnel », Jacques Bompard a déposé une proposition de loi obligeant les femmes à entendre les battements de cœur du fœtus avant de pratiquer une IVG. Cette proposition de loi prétend, de plus, imposer aux femmes un discours moralisateur et catholique sur la vie, la conception et la mort, et exonérer de toutes poursuites les organisations opposées à l’avortement, organisations dont on connaît les pratiques violentes.

Le contenu de cette proposition de loi est bien entendu insupportable. Mais ce qui est encore plus effrayant est qu’un député de la République puisse se croire autorisé à déposer un projet aussi évidemment contraire à tous les principes de la République et aussi méprisant pour les femmes traitées ainsi en faibles d’esprit.

Derrière l’aspect caricatural et arriéré de l’initiative de Jacques Bompard, ce sont bien les rêves de l’extrême droite la plus réactionnaire qui s’expriment.

 

Paris, le 27 mai 2015

Share This