Partout dans le monde

Dans un monde où les atteintes aux libertés sont courantes, la LDH dénonce le recours à la terreur, les crimes contre l’humanité, la répression brutale des mouvements sociaux et des dites “minorités”, les violations massives et délibérées des populations civiles. Avec la fédération internationale des droits de l’Homme, FIDH, avec l’association européenne des droits de l’Homme, AEDH, avec le réseau euroméditerranéen des droits de l’Homme, REMDH, la LDH est solidaire des victimes d’atteintes à tous les droits.

Toujours pas de recours effectif en outre-mer après l’arrêt de Souza Ribeiro de la CEDH : le ministre de l’intérieur esquive-t-il pour éviter de changer la loi ?

Communiqué du collectif Mom, dont la LDH est membre.

M. X. est le père de trois enfants âgés de 8 à 12 ans qui vivent à Mayotte depuis leur naissance ; il les élève seul. Mais il est malgache et sans papiers… le 27 janvier 2012, il est embarqué vers Madagascar malgré une requête en référé. Jusque là, rien de neuf dans ce lointain département français d’où plus de 25 000 personnes sont expulsées chaque année de manière expéditive.

L’appel des associations pour le droit à la santé des enfants de Mayotte

Communiqué conjoint ODSE / Mom, dont la LDH est membre.

Dans l’attente d’une décision du Défenseur des droits concernant Mayotte, les deux collectifs d’associations Migrants outre-mer (MOM) et l’Observatoire du Droit à la Santé des Étrangers (ODSE) alertent M. Baudis ainsi que la Ministre de la Santé sur la nécessité de l’accès effectif au droit à la santé des enfants à Mayotte, conformément aux engagements internationaux de la France, notamment la Convention Internationale des droits de l’enfant.

Mayotte

Lettre ouverte de Pierre Tartakowsky, président de la Ligue des droits de l’Homme (LDH), adressée à M. Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, et M. Victorin Lurel, ministre des Outre-Mer

La législation d’exception outre-mer devant la CEDH – Tierce intervention Cimade, Gisti, LDH

Communiqué du Collectif Migrants outre-mer (Mom) dont la LDH est membre

Chaque année, environ 30 000 mesures d’éloignement sont exécutées à partir de la Guyane, la Guadeloupe et Mayotte (ainsi que Saint-Martin et Saint-Barthélemy) sans aucun contrôle juridictionnel en dérogation au droit commun applicable en France métropolitaine qui prévoit le caractère suspensif du recours contre les mesures administratives d’éloignement.

H&L 151 – Le procès Konhu en Nouvelle-Calédonie, une nouvelle affaire Outreau. Un livre de Gérard Sarda.

Note de lecture, 1 page.
“La société mélanésienne ou polynésienne est en fait toujours pour
les Occidentaux ce qui les arrange.” Le propos, désabusé, est de Jean
Guiart, chercheur à l’Orstom – devenu IRD – et spécialiste de la Nouvelle-Calédonie et des Nouvelles-Hébrides ; il figure dans une
lettre adressée – «sans illusions», précise l’auteur – au procureur général à Nouméa, et annonce une triple mise au point sur les rapports compliqués qu’entretient l’imaginaire occidental vis-à-vis de
la société mélanésienne.