L’aide juridique de la LDH

L’aide juridique assurée du lundi au vendredi par la LDH s’effectue selon différentes modalités. La permanence téléphonique, les réponses aux courriers tant postal qu’électronique et enfin les entretiens fixés au siège (uniquement sur rendez-vous après que les juristes aient examiné au préalable et au regard de la situation la nécessité de recontrer l’intéressé) représentent en effet le quotidien du service juridique.
La permanence téléphonique se déroule du lundi au vendredi, de 10H00 à 13H00. Les intéressés doivent composer le 01 56 55 50 10 afin d’être mis en relation avec des juristes susceptibles de les conseiller et/ou de les orienter sur divers aspects juridiques. Ce que fait la LDH, ce que ne fait pas la LDH.

Afin de permettre une information précise, les informations sont dans un premier temps recueillies sur une fiche par l’écoutant (la LDH assure l’entière confidentialité des informations transmises). La situation communiquée fait, le jour même, l’objet d’un examen par l’ensemble du service juridique. Les appelants doivent reprendre attache avec la permanence juridique dès le lendemain pour obtenir une réponse au problème exposé la veille.

Il est demandé aux personnes qui sollicitent la permanence téléphonique d’être aussi concis que possible et de n’exposer à leur interlocuteur que les informations utiles, directement en rapport avec le problème juridique rencontré. Il convient en effet de ne pas allonger inutilement le temps d’attente des autres demandeurs à cette permanence. Le standard téléphonique est en effet souvent surchargé, obligeant trop souvent la réitération des appels avant la mise en relation effective avec un juriste.

Une permanence téléphonique spécifique pour les ressortissants étrangers qui font l’objet d’un refus d’admission sur le territoire français et qui sont placés en zone d’attente est également assurée par l’ANAFÉ (Association nationale d’assistance aux frontières pour les Étrangers), structure qui regroupe plusieurs associations dont la LDH. Les personnes ainsi maintenues en zone d’attente peuvent composer le 01 42 08 69 93 afin d’être mis en relation avec des juristes spécialisés sur ce type de problème.
La permanence téléphonique est assurée successivement par Amnesty International, Le MRAP, la LDH et le CIMADE.

Le service juridique de la LDH peut également être sollicité par courrier postal à l’adresse du siège (138, rue Marcadet – 75018 PARIS) ou électronique (juridique@ldh-france.org). Pour les mêmes raisons d’efficacité, les remarques développées pour la permanence téléphonique relatives au caractère concis des informations communiquées s’appliquent également à ces deux autres types de saisine du service juridique.

L’examen de certaines situations peut révéler la nécessité de fixer un rendez-vous au siège de la LDH afin notamment de consulter certains documents relatifs à la situation exposée. Le service juridique propose alors un entretien sur place, possible du lundi au vendredi de 14H00 à 17H00.

Share This