2005, congrès de Lille : Travail et droits de l’Homme

Résolution adoptée par le 83ème congrès de la LDH, Lille, 6 juin 2005.

L’indivisibilité des droits civils et politiques et des droits économiques, sociaux et culturels, reconnue par la LDH dès 1936, fut établie par la Déclaration universelle des droits de l’Homme en 1948 : « Toute personne en tant que membre de la société […] est fondée à
obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensables à sa dignité et au libre développement de sa personnalité »

Si la LDH n’a pas à prendre position sur la nature du système économique, elle est légitime, en revanche, à rappeler que toute politique économique et sociale doit conduire à la satisfaction des droits affirmés par la DUDH et par le Pacte international des droi
ts économiques, sociaux et culturels de 1966.
C’est à ce titre qu’avec la notion de « citoyenneté sociale », avancée lors de son congrès de 1993 par sa présidente Madeleine Rebérioux, la LDH réaffirmait la nécessité de garantir les droits économiques et sociaux sans lesquels la défense des droits de l’Homme serait incomplète. Cette exigence, hélas, n’a rien perdu de son actualité

– Télécharger la résolution « Travail et droits de l(Homme »

Si certains liens vers des documents apparaissent brisés dans cet
article, veuillez cliquer ci-dessous pour les télécharger :
Résolution Travail et DH

Share This