Droits économiques, sociaux et culturels

La LDH fait de l’indivisibilité des droits une référence fondamentale de son engagement. Crise sociale et crise démocratique sont liées. Le combat pour les droits de l’Homme ne peut faire l’impasse de la garantie des droits les plus fondamentaux : droit aux soins de santé, à l’éducation, au logement, droit de vivre en famille, mais aussi droit au travail et du travail, qui demeure central pour la socialisation des individus.

REFORME DE LA PROTECTION MALADIE UNIVERSELLE (PUMa) : Vers une régression catastrophique pour la sécurité sociale des personnes étrangères

Communiqué commun Fnars, Secours catholique – Caritas France, ODSE. Les décrets en préparation de la toute nouvelle réforme dite « Protection universelle maladie (PUMa)* » vont empêcher l’accès et le renouvellement de l’Assurance maladie de 700 000 ressortissants étrangers pourtant en séjour parfaitement légal en France.

Mettons un terme à l’expulsion des étrangers en attente de soins !

Tribune cosignée par Pierre Tartakowsky, président de la LDH

En France, un étranger gravement malade reste d’abord et avant tout un étranger. Chaque jour sur le terrain la même mécanique se met en place, réservant à nombre d’entre eux un traitement inhumain : déni de droits, interpellation, enfermement et expulsion vers des pays qui n’offrent aucune garantie d’accès aux soins.

Lire la suite de la tribune sur lemonde.fr

AME : Lettre ouverte à Marisol Touraine

Lettre ouverte de l’Observatoire du droit à la santé des étrangers, dont la LDH est membre

Nos associations ont constaté une situation inquiétante à laquelle il parait urgent de remédier. En effet, nous avons eu confirmation orale qu’une note interne de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) de Seine Saint Denis (93) demande à ses services de ne pas traiter les demandes d’aide médicale État (AME) déposées et non encore instruites au 6 décembre 2013.