Petit guide pour la lecture des réponses des candidats

Quelques remarques sur la démarche et les réponses des candidats :

  • Nous avons  des sujets d’impact local mais de dimension nationale, considérant que les députés sont appelés à voter les  lois au niveau de toute la nation, avec même un impact et au niveau européen ou international.
  • Nous avons traité les questions en recherchant la discussion, en émanant aux candidats de se prononcer et non pas en posant la des questions qui attendent des réponses « oui ou non ».
  • Les réponses étant libres, elles sont de longueur trés variable, allant de plusieurs paragraphes à quelques mots.
  • Tous les candidates et candidats se présentant sur une politique globale ont été sollicités, à l’exclusion du Front national et de ses alliés.
  • Tous les candidates et candidats ont été relancés à plusieurs reprises sous des formes diverses. Les non-réponses sont donc exclusivement de la responsabilité des candidats.
  • Les réponses reçues sont de candidats trés divers : deux anciennes ministres, plusieurs responsables associatifs, un artiste du monde de la bande dessinée, des cadres chevronnés des partis politiques… .
  • Les sujets font en général consensus dans les grandes lignes, dont l’analyse que nous faisons de l’état d’urgence et le vote des étrangers. Avec des nuances parfois sensibles.
  • Les « sujets nouveaux » comme la démocratie représentative ou les inégalités territoriales, sont parfois trés développés avec des propositions concrètes.
  • La question de Dublin recueille un accord général et motivé.
  • Sur  le droit de vote des étrangers, l’accueil des migrants ou les Roms, au-delà des déclarations de principe positives, on trouve peu ou pas de proposition concrète