Photos

Pour voir les photos, cliquer sur [Vignettes] ou sur [Diaporama] . Puis cliquer directement sur la  ou les photos et faire défiler.

« Silence, on tourne ! »

Juin 2017. La section de Paris 20° de la Ligue des droits de l’Homme a interpellé les candidates et candidats aux élections législatives qui se présentent sur les trois circonscriptions qui couvrent notre arrondissement. Nous avons ensuite a réuni quelques membres et amis pour – sous la direction d’un professionnel – enregistrer six clips vidéos sous le titre générique « Que pensent vous élus ? » . Quelques photos du tournage.

Les clips sont ici : Vidéos / Que pensent vos élus

 

Grève des coiffeuses du 57 bd de Strasbourg

Après avoir dénoncé leurs conditions de travail et d’exploitation, les salariés, en majorité des femmes immigrées, du salon de coiffure et d’esthétique du 57 Bd de Strasbourg, ont gagné une première  bataille par l’obtention du paiement des arriérés de salaires, enfin des contrats de travail à temps plein, des CERFA, des fiches de paie  étroactives… Les patrons du quartier ont alors organisé la liquidation judiciaire. Le gérant, sans en informer les salariés, a déposé le bilan et a ensuite essayé de les mettre à la porte, mettant un coup d’arrêt brutal à la poursuite de l’activité et à leur possibilité de régularisation par le travail. Les salariés ont décidé, avec la CGT Paris, l’US commerce Paris et l’Union Locale du 10°, d’occuper le salon nuit et jour. EN soutien nous leur avons rendu visite début septembre 2014.

 

Projection-débat à la Maison des Métallos

Le 19 mars 2014, la LDH de Paris 20° a organisé avec les autres sections LDH de l’Est parisien une projection du film documentaire « Ils ont vote FN »  suivie d’un débat. L’objectif final étant de mieux comprendre pour mieux combattre les idées du FN dans notre action quotidienne auprès de ses électrices et électeurs. Emmanuel Terray, membre de la LDH, ethnologue et directeur d’études honoraire à l’EHESS, auteur en 2012 du livre « Penser à droite », a participé au débat pour analyser avec nous ce qu’est cette extrême-droite, ces différences et ses proximités avec la droite dite « classique » et avec le fascisme.

Le Forum Social Mondial de Tunis

Des militants de notre section ont participé au Forum Social Mondial de Tunis, en mars 2013. Ils donnent leurs impressions dans le dossier situé [ICI] . Les quelques photos qui suivent donne une idée de la participation du peuple tunisien à ce Forum, aux côtés des autres peuples du monde, deux ans après la révolution et la chute de la dictature de Ben Ali.

Manifestation de femmes à Tunis

Pendant le Forum Social Mondial de Tunis, mais sans lien direct avec lui, plusieurs jours de suite des femmes tunisiennes sont allées manifester devant le Ministère de la Femme à Tunis, contre le viol d’une mineure et le fait que la Ministre ne réagisse pas avec dignité et courage à ce viol.

500 personnes dans la rue pour le droit à l’IVG

Malgré les obstacles créés par le Préfet de police, 500 personnes ont manifesté dans le 20° arrondissement le 31 mars 2012 pour faire respecter le droit à  l’IVG. Pour la 7° fois, les intégristes catholiques s’en sont pris au centre d’IVG de Tenon, prétendant remettre en cause le droit des femmes de choisir d’avoir un enfant ou non. Pour la 7° fois, des habitantEs du 20è, des militantEs d’organisations associatives, politiques, syndicales, des éluEs se sont rasssembléEs pour dire ensemble que l’ordre moral de cette extrême-droite catholique ne passerait pas. Malgré les difficultés créées par le Préfet de Police, 5OO  personnes ont donc refusé l’intimidation, ont  montré avec force et dynamisme  leur volonté d’être dans la rue pour dire le droit des femmes.

Le dernier convoi de la farce sécuritaire

Le 19 février 2012 au carnaval de Paris, le cortège, accompagné d’une fanfare, trépigne de joie pour rendre un dernier adieu et un hommage hilarant à tous ceux qui fabriquent et promotionnent l’idéologie sécuritaire, la vendent électoralement comme des moulins à vent ! C’est, dans la joie, l’enterrement de la « pensée sécuritaire » et de ses coûteux accessoires. (Photos : Sean King)

« Mourir à Charonne, pourquoi ? »

Le 8 février 1962, au moment de la dispersion d’une manifestation contre des attentats de l’OAS, la police parisienne charge violemment les manifestants devant le métro Charonne. Il y aura 9 morts. Aujourd’hui, 50 ans après, comme pour la répression de la manifestation des Algériens le 17 octobre 1961, la vérité sur ces massacres n’a jamais été reconnue. Les sections de la LDH de Paris 10-11 et Paris 20 ont organisé, le 6 février 2012, une projection du film « Mourir à Charonne , pourquoi ? » suivie d’un débat avec Gilles Manceron, historien, responsable du groupe de travail de la LDH « Histoire, mémoire et archives »,  Daniel Kupferstein, réalisateur, Jean-Luc Einaudi, auteur du livre «Octobre 1961 – Un massacre à Paris», Désirée et Alain Frappier, auteurs de la BD «Dans l’ombre de Charonne».

Vigilance face à l’intégrisme religieux

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées devant l’ Hôtel de Ville de Paris le 6 novembre 2011, en solidarité avec le journal Charlie Hebdo, dont les locaux ont été victimes d’un incendie criminel, lors de la parution du numéro spécial « Charia Hebdo ». Les personne rassemblées dont Pierre Tartakowskyprésident de la Ligue des droits de l’Homme ont appelé à la vigilance contre les intégrismes religieux de tous bords et à la défense de la liberté d’expression.

Réunion-débat « Pouvoir et Justice »

Le 13 octobre les sections LDH de Paris XIX et de Paris XX ont organisé une conférence-débat sur le thème de la Justice et de sa relation avec le Pouvoir, regroupant une centaine de participants autour de Henri Leclerc, Avocat, Président d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme, Matthieu Bonduelle, Magistrat, Secrétaire général du Syndicat de la Magistrature, Dominique Simonnot Essayiste, Journaliste au Canard Enchaîné.