Slam à Dolto

Trois membres de la LDH Paris 20° ont animé une heure de création et de discussion avec les élèves d’une classe de 6° du collège Dolto dans le 20° arrondissement de Paris. Lors de cette troisième intervention en milieu scolaire cette année, les élèves ont composé et présenté des slams sur le thème de l’acceptation ou le rejet de l’Autre et des Différences. C’était le 12 juin 2013.

Le projet du jour : l’écriture d’un slam par petits groupes de 4. Nous avons défini avec eux ce qu’est le slam, écriture poétique très rythmique mais non chantée et sans support musical appelée à être déclamée et de préférence scandée. Seule contrainte: la rime, que tous connaissaient. Longueur du texte: libre.

Le thème : l’acceptation ou le rejet de l’Autre et des Différences, soit d’un point de vue général soit pour parler d’une situation ou d’un type plus spécifique de discrimination. Une feuille par groupe pour privilégier la création collective.

A peine avions nous terminé l’introduction que les éléves se levaient pour se mettre en équipe et se mettaient à la tache. Il fut tout de suite évident que la perspective de créer quelque chose ensemble les motivait même si certains étaient d’emblée plus inspirés que d’autres.

Après avoir planché ensemble pendant 20mn, nous les avons invités à se lever et à se placer en cercle par petits groupes. Chaque équipe  à son tour fut ainsi orateur de son œuvre pour le reste de la classe et les quatre adultes, et fut applaudie spontanément et chaleureusement.

En guise de conclusion, il leur fut demandé de nous dire quels mots ils avaient retenus en priorité des textes qu’ils avaient entendus (les mots furent inscrits au tableau au fur et à mesure) et ensuite quelle solution ils proposaient pour remédier au rejet de l’Autre. Le mot respect s’imposa et il fut admis par tous que « Tout le monde a droit au respect ».

Tous nous ont quitté avec des « au revoir » et des sourires et ont emporté avec eux un exemplaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et de la Convention de Droits de l’Enfant.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Les élèves furent d’accord pour nous confier leurs textes après y avoir apposés leurs prénoms. Les voici :

 

Aaron, Ivana, Magda et Therell 

Habillés en mode Kaïra
On rentre à Louis Vuiton
Les gens nous regardent mal
Ils nous prennent pour des cons.
Ils disent les arabes sont des voleurs
Mais au fond on a un grand cœur.
Aucun pays d’Afrique
Dans ce fameux G8
Quand les policiers nous voient sur un scooter
Nous les arabes et les noirs ils nous prennent pour des braqueurs
Rebeu, renoi toujours au plus bas
Un jour Inch’Allah
Le racisme sera fini

Jawad, Mohamed, Neil, et Waël 

Des handicapés
Ne pas le rejeter
Car pour eux la vie n’est pas adaptée
Et il faut les accepter

 

Abou, David, Edi, Mevin et Wesh

Tu es dans la solitude
Car tu n’as pas pris la bonne attitude
Si tu veux continuer tes études
Le chemin pour y arriver sera rude
Si un jour tu veux travailler
Et un jour te marier.

 

Alyssa, Fatoumata, Loubna et Myriam

Blanc ou noir
Noir ou blanc
On est tous différents
Et si t’es pas content
On te casse les dents
Mince ou gros
Si t’es pas un salop
Tu trouves pas ça rigolo
T’es pas scolarisé
Mais t’es pas un teu bé
Alors j’ vais t’accepter
C’était notre slam … enchanté

 

Alicia, Sandra, Sébastien, Siréna

La discrimination
Ne peux pas être une passion
Fais autre chose de tes loisirs
Fais autre chose de ta vie
Arrête de faire chier les gens
Appelle ta maman
Arrête de traiter les gens
Jusqu’à qu’ils le décident
Arrête de traiter les gens
Jusqu’à qu’ils se suicident

La discrimination
Ce n’est pas une position
On est née Africaine
C’est pas pour ça qu’on a la haine
On veut pas être séparée
Pour avoir le cœur brisé
Etre contre la discrimination
C’est notre mission
Ne fais pas le pourri gâté
Pense aux handicapés
A ceux qui n’ont rien
Nous on ne veut que leur bien
Pour toutes les religions
Nous on veut pas de discrimination

Même si y’a pas d’égalité
Que tu sois pas toujours aimé
Que tu sois d’ici ou d’ailleurs
Sois juste fière de ta couleur
Ici y’a pas de différence, pourquoi on doit te mettre de côté
Chacun son monde, chacun sa religion
Peau foncé ou pas assez
Y’en a assez d’être mal traité

Ne pas laisser les gens en besoin
Pour leur bien
Les SDF dorment dans la rue et toi
T’es bien chez toi
Sous un toit
J’aime pas les gens qui sont cons
La discrimination ne sert à rien
Les gens riches sont gâtés
Alors que les pauvres sont ratés
Ne laisse pas nos différences nous éloigner
On doit réagir avant de nous éloigner
Avant qu’on ne se connaisse plus
Ne reste pas à part.